Défis et perspectives pour des villes durables performantes : climat, énergie, environnement

28 novembre 2013

Défis et perspectives pour des villes durables performantes : climat, énergie, environnement. Paris : ADEME, novembre 2013, 43 p.

http://www2.ademe.fr/servlet/getBin?name=598BB26FC1B2930E30B5C582B0051A6D_tomcatlocal1385562365023.pdf

Synthèse de l’ADEME, 2 p. : http://www2.ademe.fr/servlet/getBin?name=598BB26FC1B2930E30B5C582B0051A6D_tomcatlocal1385562512158.pdf

Résumé de l’ADEME :

Cet exercice prospectif « Défis et perspectives pour des villes durables performantes : climat, énergie, environnement » s’inscrit dans le cadre de la révision de la « Stratégie recherche » de l’ADEME et de la mise en œuvre de sa « Stratégie urbanisme 2012-2015 ». Ce travail s’inscrit également dans le contexte de la programmation européenne globale de recherche appelée Horizon 2020, tournée vers l’éco-innovation et la compétitivité économique. Cet exercice se positionne de façon transversale par rapport aux différents domaines de compétences de l’Agence, et prend le parti d’une approche centrée sur les conséquences spatiales et organisationnelles liées à la réalisation d’une ville décarbonée ou post carbone, minimisant ses impacts sanitaires et environnementaux et préservant les intérêts sociaux, culturels et économiques des territoires et sociétés concernés.
Il se positionne ainsi en complément des feuilles de route existantes de l’ADEME dans le but de proposer une approche transversale et intégrée. S’il s’en distingue ainsi dans son objet et ses finalités, il en respecte la méthodologie d’élaboration et d’écriture.

Par ce positionnement, cet exercice prospectif exclut volontairement les questions connexes au développement durable de la ville déjà largement traitées dans les feuilles de route précédemment évoquées et notamment les problématiques liées à :

  • la mobilité des biens et des personnes dans leurs aspects territoriaux de connaissance de la demande, de gestion des flux, d’offres de services et d’alternatives ;
  • la performance énergétique des bâtiments construits ou rénovés pouvant être considérés comme une brique élémentaire du système urbain ;
  • les réseaux intelligents ou smart-grids, leur résistance, leur robustesse vis-à-vis des risques inhérents à la décentralisation et l’autonomisation des réseaux de proximité.

Cet exercice est le fruit d’un travail collectif d’un groupe d’experts issus du monde institutionnel et de la recherche, de collectivités, d’entreprises, de bureaux d’études, de praticiens de l’urbanisme et d’associations. Les experts se sont exprimés intuitu personae. Aussi, les visions présentées dans cette feuille de route ne peuvent être assimilées à celles portées officiellement par leurs entreprises, organismes ou institutions d’appartenance.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : ,

Posté dans : Articles de recherche, working papers, rapports, thèses, Thématique Climat, Thématique Energie

Les commentaires sont fermés.


Carnets de recherche