Climat : papiers de recherche moissonnés (28/01/2017)

COP21 : un enjeu technopolitique global / Fabrice Flipo, Raison publique, n° 29, 2016, pp. 225-241

https://www.cairn.info/revue-raison-publique-2016-1.htm

http://www.cairn.info.sid2nomade-2.grenet.fr/load_pdf.php?ID_ARTICLE=RPUB_020_0225

Cet article revient sur la structure de la négociation sur le climat ainsi que ses attendus. L’article rappelle que la convention climat est à replacer au sein des enjeux d’un  » développement durable « , contexte sans lequel ses enjeux sont impossibles à saisir. Il montre en outre qu’une solide pratique interdisciplinaire est requise pour appréhender ce qui se joue. Droit international, climatologie, économie, épistémologie, mécanique des fluides, histoire etc. viennent nourrir une réflexion ancrée principalement en philosophie politique. Le climat est un enjeu de société, au sens où il déborde largement le secteur de  » l’environnement  » pour venir mettre en question un grand nombre de pratiques, voire tout un mode de vie, c’est-à-dire de se situer et d’ordonnancer le monde.

La transition énergétique urbaine : vers une reconfiguration multi- niveaux des systèmes de gouvernance et des systèmes énergétiques ? Deux études de cas contrastées : Bristol (Royaume-Uni) et Munich (Allemagne) / Elsa Mor. Thèse Géographie. Université du Maine, 2015. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01442461

Résumé : La thèse porte sur les processus de transition énergétique urbaine et leur caractère multi-niveaux. Sachant que les processus de transition ne peuvent être pensés indépendamment du contexte local dans lequel ils évoluent et qu’ils se construisent en interaction avec les autres niveaux d’action, leur compréhension appelle une analyse multi-niveaux, mettant en lumière les articulations en jeu entre les échelles de décision et d’action. La première partie montre que le caractère systémique et transversal des enjeux climat-énergie complexifie les processus de gouvernance et participe à leur reconfiguration à toutes les échelles d’action, remettant en question les cadres conceptuels et les champs disciplinaires conventionnels. Les deuxième et troisième parties mobilisent des études de cas contrastées, Munich et Bristol. Cette analyse révèle un choc des modèles de transition, entre Bristol, privilégiant une stratégie de décentralisation et de résilience énergétique…

Commerce et climat : pour une réconciliation / Dominique Bureau, Katheline Schubert et Lionel Fontagné. Conseil d’analyse économique, janvier 2017 (Note du CAE n° 37) http://www.cae-eco.fr/Commerce-et-climat-pour-une-reconciliation.html

Pour limiter les émissions mondiales de gaz à effet de serre, doit-on restreindre les échanges internationaux, comme le défendent les promoteurs des « circuits courts » ? Dans cette Note du CAE, les auteurs Dominique Bureau, Lionel Fontagné et Katheline Schubert expliquent que ce n’est pas le libre-échange qui détruit le climat, mais le fait que celui-ci se développe en l’absence d’une tarification du carbone d’application suffisamment générale et au niveau adéquat. Pour réconcilier commerce international et climat, ils formulent des propositions visant à mieux faire travailler ensemble les différentes branches de régulation internationale afin d’assurer l’essor de la coopération climatique.


Vous aimerez aussi...