Energie : papiers de recherche moissonnés (lundi 22 mai 2017)

Villes, territoires et énergies : enjeux et défis actuels. Géographie, économie, société, vol. 20, 2017/2 http://www.cairn.info/revue-geographie-economie-societe-2017-2.htm

Sommaire :

  • Introduction. Villes, territoires et énergies : enjeux et défis actuels / Nadine Roudil
  • L’élaboration des choix énergétiques dans les projets urbains, entre apprentissages et négociations. L’exemple des prescriptions immobilières à Bordeaux Saint-Jean Belcier / Guilhem Blanchard
  • Évolution du rôle des acteurs des réseaux de chaleur dans la conception urbaine / Morgane Colombert, Youssef Diab
  • Enquête sur l’émergence d’un espace de coordination marchande : l’offre de rénovation globale de la maison individuelle dans la Biovallée (Drôme, France) / Olivier Labussière
  • Métropoles des pays émergents : des acteurs de la transition énergétique  Leçons du Cap (Afrique du Sud) / Sylvy Jaglin
  • La transition énergétique face aux inégalités écologiques urbaines / Philippe Hamman, Guillaume Christen
Les politiques électriques basées sur une cible d’ENR variables sont-elles rationnelles économiquement ? / Dominique Finon. Paris : Cired, mai 2017, 10 p. (WP n°62) http://www2.centre-cired.fr/IMG/pdf/cired_wp_2017-62_finon.pdf

L’économiste ne doit pas confondre prix de revient et valeur économique des productions d’un équipement sur le marché. Le constat de la baisse spectaculaire des coûts d’investissement des équipements PV et des éoliennes ne doit pas conduire à affirmer qu’elles sont pour autant compétitives par rapport aux équipements conventionnels programmables qui présentent des prix de revient comparables, voire supérieurs…

After the Boom: Angola’s Recurring Oil Challenges in a New Context / Lucy Corkin. Oxford Institute for Energy Studies, May 2017, 21 p. (OIES paper : WPM 72) https://www.oxfordenergy.org/publications/boom-angolas-recurring-oil-challenges-new-context/

Angola is one of Africa’s most established petro-states, with initial forays into the country’s oil acreage predating national independence. A failure to diversify the economy significantly away from the now well-established oil industry proved disastrous during the global financial crisis of 2008-9: the plunge in oil prices by nearly two thirds from a high of USD147 forced the Angolan government to consider revising the oil benchmark figure in its 2009 budget to below break-even levels. Despite a recovery in the intervening years, Angola is in much the same plight barely a decade later, albeit that this time the low oil price environment is looking more and more likely to be ‘the new normal’, rather than a sudden, dramatic shock. Oil remains the source of approximately 98 per cent of the country’s foreign exchange and 75 per cent of government revenue. As such, it is likely that this time around there will be far more wide-ranging consequences for Angola, its oil industry, and the country’s major foreign investors, the international oil major (IOCs). This is particularly because the country’s two constants, which have represented political and economic stability, namely President Eduardo dos Santos and the ubiquitous role of Sonangol in the economy are about to change.

Utilities Included: Split Incentives in Commercial Electricity Contracts / Katrina Jessoe, Maya Papineau, and David Rapson. E2e Project research (Energy Institute at Haas at the University of California, Berkeley, the Center for Energy and Environmental Policy Research (CEEPR) at the Massachusetts Institute of Technology, and the Energy Policy Institute at Chicago, University of Chicago, May 2017, 45 p. (E2E WP-029) http://e2e.haas.berkeley.edu/pdf/workingpapers/WP029.pdf

The largest decile of commercial electricity customers comprises half of commercial sector electricity usage. We quantify a substantial split incentives problem that exists when these large firms are on electricity-included property lease contracts. Using exogenous variation in weather shocks, we show that customers on tenant-paid contracts use 6-14% less electricity in summer months. The policy implications are promising. Nationwide energy savings from aligning incentives for the largest 10% of commercial customers exceeds analogous savings from the entire residential electricity sector. It is also cost-effective: switching to tenant-paid contracts via sub-metering has a private payoff period of under one year.

Bilan énergétique de la France métropolitaine en 2016 : Données provisoires. Commissariat général au développement durable, mai 2017, 4 p. (Datalab essentiel ; n° 109) http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/Datalab_essentiel/2017/datalab-essentiel-109-bilan-energetique-2016-mai2017.pdf

En France, la consommation d’énergie primaire s’élève à 242,5 Mtep en 2016, tandis que la production nationale atteint 132,2 Mtep. Celle-ci recule fortement du fait de la moindre disponibilité du parc nucléaire. Le déficit des échanges physiques d’énergie progresse légèrement mais la facture correspondante se replie de 21 % sur un an, les cours du pétrole et du gaz continuant de baisser, en moyenne annuelle, en 2016, malgré leur remontée progressive en cours d’année. La consommation finale d’énergie, corrigée des variations climatiques, tous usages confondus, recule très légèrement, de 0,3 % en 2016, poursuivant la tendance baissière des années précédentes.

Création de valeur par les énergies renouvelables dans les communes et régions allemandes : l’exemple des bioénergies / Nicole Paul. Note de synthèse de l’Office franco-allemand pour la transition énergétique ; Agence technique pour les ressources renouvelables, février 2017, 23 p. http://enr-ee.com/fr/bioenergies/actualites/lecteur/creation-de-valeur-par-les-energies-renouvelables-dans-les-communes-et-regions-allemandes-lexemple-des-bioenergies.html

Cette note de synthèse présente les opportunités offertes par la transition énergétique pour la création de valeur locale, en étudiant plus précisément les bioénergies. En s’appuyant sur l’exemple des concours « Communes-Bioénergies » et « Régions-Bioénergies » soutenus par le Ministère fédéral allemand de l’Alimentation et de l’Agriculture (BMEL), elle expose les effets du développement des bioénergies sur la création de valeur à l’échelle des communes et en identifie les catalyseurs et les freins.


Vous aimerez aussi...