Mécanismes de capacité : affaire nationale ou européenne ?

Mécanismes de capacité : affaire nationale ou européenne ? / Laura Parmigiani. Actuelle de l’Ifri, octobre 2012, 5 p.

http://www.ifri.org/downloads/capacitymechanismpositionpapervffranc807ais.pdf

Dans un marché de l’énergie totalement compétitif, les choix d’investissement dans les moyens de génération électriques sont laissés aux acteurs du secteur. La responsabilité d’investir et d’assurer suffisamment de génération de pointe, semi-base ou de base est donc laissée aux acteurs du marché qui décident en fonction des perspectives de croissance de la demande et des évolutions du secteur. Il se peut que ces investissements ne soient pas en mesure de satisfaire les besoins de stabilité du système (par exemple, à cause d’une insuffisance d’investissements dans les capacités de pointe ou dans la régulation des intermittences) et que des mesures de correction doivent être adoptées. Ces mesures peuvent avoir des impacts économiques et systémiques sur les pays voisins, compte tenu de l’intégration des marchés nationaux. C’est précisément ce qui est train de se passer sur le marché européen…



Citer ce billet
Danièle Revel (2012, 10 octobre). Mécanismes de capacité : affaire nationale ou européenne ? Veille énergie climat. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o9vr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search