L’innovation dans les technologies bas-carbone est en hausse mais l’EU ETS n’y est pas pour grand-chose

 L’innovation dans les technologies bas-carbone est en hausse mais l’EU ETS n’y est pas pour grand-chose / Raphael Calel et Antoine Dechezleprêtre, Grantham Research Institute on Climate Change, London School of Economics. Paris : CDC Climat, février 2013, 4 p. (Tendances Carbone n°77)

http://www.cdcclimat.com/Tendances-Carbone-no77-L-innovation-dans-les-technologies-bas-carbone-en-hausse-mais-sans-effet-de-l-EU-ETS.html?lang=fr

L’EU ETS est le principal instrument de la politique climatique européenne et de nombreux décideurs la considèrent comme un moteur de transition vers une économie faiblement carbonée. En attribuant un prix aux émissions de CO2, ce programme est censé encourager les plus grands émetteurs à développer de nouvelles technologies émettant moins de CO2. Au premier abord, il est encourageant de noter que le nombre de brevets déposés pour ce type de technologies a grimpé en flèche en Europe depuis 2005. L’analyse des nouvelles données montre que l’EU ETS a encouragé les entreprises réglementées à mettre au point de nouvelles technologies faiblement carbonées, mais ces entreprises sont trop peu nombreuses pour expliquer à elles seules la multiplication des brevets déposés sur ces technologies. (© CDC)
  • L’étude menée par la LSE montre que l’essor des technologies bas-carbone après 2005 suggère que le processus est en bonne voie, mais que l’EU ETS sous sa forme actuelle pourrait ne pas être à l’origine de l’innovation européenne dans ce domaine.
  • Le 24 janvier, le prix de l’EUA a atteint un nouveau record à la baisse à moins de 3 €/t CO2 à la suite du vote du Comité ITRE qui a rejeté la proposition de backloading de la Commission.
  •  En janvier, 55,5 millions d’EUA de phase 3 ont été vendus aux enchères et ont généré un revenu de 271,6 millions d’euros.

 



Citer ce billet
Danièle Revel (2013, 19 février). L’innovation dans les technologies bas-carbone est en hausse mais l’EU ETS n’y est pas pour grand-chose. Veille énergie climat. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oa5b

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search