Les régulations asymétriques dans les marchés énergétiques

Les régulations asymétriques dans les marchés énergétiques : efficacité, collusion et financement des coûts échoués / Cédric Clastres. Grenoble : Pacte-EDDEN, mars 2013, 83 p. (Cahier de recherche EDDEN n° 1/2013).

http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00800264

Résumé :

Les régulateurs ou autorités de concurrence peuvent adopter des régulations asymétriques pour favoriser le développement de la concurrence. Ces régulations obligent l’Opérateur Historique (OH) à rétrocéder une partie de ses approvisionnements à ses concurrents pour favoriser la concurrence sur le marché final. Les régulateurs se doivent de déterminer le montant de capacités rétrocédées ainsi que le prix de rétrocession. Ce faisant, ils peuvent effectivement permettre l’émergence d’une concurrence forcée, en facilitant l’accès pour les concurrents aux capacités de production. Cependant, considérant les investissements lourds en infrastructures, des stranded costs peuvent apparaître. Les régulateurs se doivent d’adapter leur politique de régulation afin de maximiser le welfare et de réduire les pertes engendrées. Le succès de cette politique dépend de l’efficacité de l’OH.



Citer ce billet
Danièle Revel (2013, 14 mars). Les régulations asymétriques dans les marchés énergétiques. Veille énergie climat. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oa7a

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search