La transition énergétique en France. Une cartographie des enjeux et des controverses

La transition énergétique en France, une cartographie des enjeux et des controverses. Cycle de journées de dialogue organisé par le CIRED, en collaboration avec PACTE (Grenoble) et avec le soutien de l’INSHS du CNRS. Présentation générale.

  • Troisième journée, 20 mars 2014 : Maitriser la demande d’énergie, une option consensuelle et ses obstacles  Contrairement aux options d’offre d’énergie, la nécessité d’une forte réduction des demandes énergétique est peu controversée. Mais ce consensus apparent pourrait masquer un manque de perception de l’ampleur des ruptures à opérer par rapport aux tendances en cours pour atteindre une diminution par quatre des émissions de gaz à effet de serre et 2050. Les obstacles à de telles ruptures sont très hétérogènes, volatilité des prix de l’énergie, filières de rénovation thermique fragmentées, déficits de compétences, manque de rentabilité, limites des incitations financière, choix de lieux de vie, ‘désirs’ de mobilité, difficultés des politiques d’infrastructures, etc. Lire la suite
  • Deuxième journée : La recherche controversée d’énergies ‘propres’ Les débats sur les stratégies énergétiques sont dominés depuis 40 ans par trois thèmes : les risques de l’énergie nucléaire, l’épuisement des énergies fossiles et les promesses des énergies nouvelles. Mais ces débats tournent souvent à un affrontement répété entre alertes et utopies contradictoires. Il s’agit ici de reprendre les bases scientifiques des controverses techniques et économiques autour de ces dossiers, et d’examiner les possibilités d’accords mobilisateurs parce que largement partagés malgré de légitimes divergences de points de vue. Il ne s’agit pas de confondre la transition énergétique avec le seul développement des énergies décentralisées au côté d’actions d’efficacité énergétique où les acteurs locaux auraient un rôle central, comme une revanche des territoires. Il s’agit de voir comment infléchir le sentier technologique dominant en repensant l’interface technologique et institutionnelle entre systèmes centralisés et décentralisés. Ceci suppose certes des évolutions institutionnelles favorables aux territoires urbains et ruraux en leur donnant de nouvelles capacités d’action, mais sans oublier la préservation d’une solidarité entre eux.
  • Première journée, 21 juin 2013 : Transition énergétique, projets de société et tensions du présent, Grand amphithéâtre du CNRS, 3 Rue Michel Ange, Paris 16e

Télécharger les actes : http://www.centre-cired.fr/IMG/pdf/HaDuong.ea-2013-TransitionEnergetiqueProjetDeSocieteActesDu21Juin2013AuCNRS.pdf

Retrouvez les présentations de cette première journée : http://www.centre-cired.fr/spip.php?article1553

Ecoutez les échanges de cette journée : http://wikiradio.cnrs.fr/broadcast/239

Si elle engage de grands choix technologiques, la transition énergétique ne s’y réduit pas. Elle passera de facto par des compromis entre visions du futur contradictoires et par la prise au sérieux des contraintes et inquiétudes du présent. Elle implique un effort d’investissement de long terme, à rendre compatible avec les évolutions de la régulation européenne des infrastructures publiques et les niveaux de profitabilité requis pour attirer l’épargne privée. Enfin, parce qu’elle évitera difficilement des prix de l’énergie plus élevés pour les consommateurs et les industries, elle échouera si elle ne s’insère pas dans une politique d’ensemble répondant aux craintes pour le pouvoir d’achat et l’emploi. Cette politique doit mobiliser la fiscalité, les politiques de prix et de financement qui engagent la
politique économique générale. Certes il y a bien des réticences intellectuelles à faire ce lien entre une politique ‘sectorielle’ et la politique générale. Les investissements de la transition pourraient être un élément fort dans le déclenchement d’un mode de croissance qui évite à la fois les pièges de l’austérité et un laxisme monétaire non soutenable.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search