Une nouvelle géopolitique de l’énergie

Une nouvelle géopolitique de l’énergie / collectif. Paris : Fondation Jean-Jaurès, 22 mai 2013, 13 p. (note n° 173) 

http://www.jean-jaures.org/index.php/Publications/Les-notes/Une-nouvelle-geopolitique-de-l-energie

Cette note est la première d’une série sur l’énergie, fruit du travail collectif d’une cinquantaine d’experts qui s’étaient engagés dans la campagne présidentielle de François Hollande ; ils ont souhaité apporter leur contribution collective au débat sur la transition énergétique par l’intermédiaire de la Fondation Jean-Jaurès. Tous ne pouvant s’exprimer publiquement, nous ne citerons que quelques noms : Jacques Roger-Machart, Jacqueline Benassayag, Brigitte Bornemann, Damien Borot, Alain Boublil, Jean-René Brunetiere, Jean-Claude Derian, Jean-Pierre Favennec, Chantal Pare, Bernard Tardieu, Philippe Vesseron.

Les énergies fossiles sont encore prédominantes dans le mix énergétique mondial. Le pétrole représente 33 % de la consommation énergétique mondiale, le gaz 21 %, le charbon 27 %. Au coeur de la transition énergétique, se pose la question de notre capacité à réduire notre dépendance aux énergies fossiles, pour deux raisons. D’une part, l’enjeu est bien de répondre à l’urgence climatique – à terme, produire et consommer en émettant moins de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère. D’autre part, ces ressources sont par nature finies. Même si la date d’épuisement de ces ressources fait débat (notamment pour le pétrole, où le pic de production ou peak oil pourrait se situer vers 2015-2025), leur nature finie exige de réfléchir dès maintenant à des sources d’énergie alternatives qui prendraient progressivement leur relais. Ainsi, quel que soit le rythme de la transition énergétique, les énergies fossiles continueront encore un certain temps à être une source d’énergie importante, leur part devant décliner progressivement pour parvenir à des économies sobres en carbone. Il importe donc de s’interroger sur la géopolitique des énergies fossiles. Le secteur de l’énergie connaît des transformations profondes sur le plan mondial. Alors que depuis les années 1960 le paysage changeait peu, les dernières années ont été marquées par des bouleversements dans les sources d’énergie et d’approvisionnement…



Citer ce billet
Danièle Revel (2013, 29 mai). Une nouvelle géopolitique de l’énergie. Veille énergie climat. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oadz

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search