Le nucléaire n’est pas l’énergie dominante du bilan énergétique français

Le nucléaire n’est pas l’énergie dominante du bilan énergétique français. Contribution au débat sur l’énergie / Ghislaine Destais. Grenoble : LEPII-EDDEN, mars 2011, 4 p. (NT EDDEN 2/2011)

http://webu2.upmf-grenoble.fr/LEPII/spip/IMG/pdf/NT2-2011_GD_nucleaire-bilan.pdf

“On ne peut pas se passer du nucléaire en France puisqu’il représente 80 % de la production d’électricité”. Tel est le discours politique largement entendu depuis que le drame japonais a relancé le débat sur l’énergie. Emportés par l’élan, certains vont même jusqu’à laisser entendre que le nucléaire représenterait 80 % de l’énergie consommée en France. Allez savoir ? 80 %. Evidemment, ça fait peur…

Résumé : Visant à apporter au débat sur l’énergie des bases rigoureuses, ce papier effectue une mise au point concernant la place réelle du nucléaire dans la satisfaction des besoins énergétiques de la France. Les résultats sont basés sur une analyse détaillée du bilan énergétique 2009, qui va au delà des présentations officielles.



Citer ce billet
Danièle Revel (2011, 29 mars). Le nucléaire n’est pas l’énergie dominante du bilan énergétique français. Veille énergie climat. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o8tk

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search