Le gaz de schiste et ses implications pour l’Afrique et la Banque africaine de développement

Le gaz de schiste et ses implications pour l’Afrique et la Banque africaine de développement / Robert Bacon, et al. Banque africaine de développement, 2013, 66 p.

http://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Project-and-Operations/Le%20Gaz%20de%20Schiste%20et%20ses%20implications%20pour%20l%27Afrique%20et%20la%20Banque%20africaine%20de%20d%C3%A9veloppement.pdf

version eng : http://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Project-and-Operations/Shale%20Gas%20and%20its%20Implications%20for%20Africa%20and%20the%20African%20Development%20Bank.pdf

L’essor fulgurant de la production de gaz de schiste observé aux États-Unis ces dernières années, favorisé par le progrès technologique, a mis en lumière le fait qu’il existe peut-être dans d’autres pays des gisements de gaz de schiste dont l’exploitation pourrait être commercialement rentable. Cette découverte a des répercussions considérables pour les marchés de l’énergie dans le monde, notamment en Afrique. La présente étude vise à évaluer les effets de la révolution du gaz de schiste sur l’Afrique. Des gisements potentiellement rentables ont déjà été découverts dans plusieurs pays du continent. Les réserves supplémentaires de gaz qu’ils contiennent pourraient entraîner une baisse des cours mondiaux du gaz et une hausse de la consommation de gaz naturel, en partie au détriment du charbon, ce qui pourrait ralentir la croissance des émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’électricité, tout en apportant des avantages économiques substantiels aux pays producteurs. Il n’en reste pas moins que l’exploitation de ces gisements de gaz de schiste soulève un certain nombre de problèmes, en particulier en ce qui concerne le volume d’eau nécessaire pour faire fonctionner la technologie développée dans ce domaine. Une bonne planification environnementale et une gestion judicieuse de la production de gaz de schiste peuvent réduire ces coûts d’exploitation… (extrait de la préface du rapport)


Vous aimerez aussi...