Politiques de R&D, taxe carbone et paradoxe vert

Politiques de R&D, taxe carbone et paradoxe vert / André Grimaud, Mauricio Bermudez Neubauer and Luc Rougé. Toulouse School of Economics, novembre 2013, 22 p. (working paper ; TSE‐447)

http://d.repec.org/n?u=RePEc:tse:wpaper:27735&r=ene

Résumé des auteurs :

Nous étudions une économie dans laquelle un bien final est produit grâce à deux secteurs. L’un utilise une ressource non renouvelable et polluante, l’autre une ressource renouvelable et propre. A chacune est associé un type de recherche spécifique. Les pouvoirs publics prélèvent une taxe carbone et, simultanément, subventionnent les deux secteurs de recherche. Nous étudions l’impact de ce dispositif sur le rythme d’extraction de la ressource et les émissions polluantes. La subvention à la recherche dédiée au secteur propre va à l’encontre des effets de la taxe carbone. Si cette taxe génère un paradoxe vert, la subvention le modère ; si la taxe ralentit l’extraction de la ressource, la subvention crée un paradoxe vert.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Danièle Revel (5 décembre 2013). Politiques de R&D, taxe carbone et paradoxe vert. Veille énergie climat. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oaqd


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search