Biocarburants : préserver le présent pour préparer l’avenir

Biocarburants : préserver le présent pour préparer l’avenir / Bernadette Bourzai. France. Sénat. Commission des affaires européennes, décembre 2013, 47 p.

http://www.senat.fr/notice-rapport/2013/r13-213-notice.html

Présentation (© Documentation française) :

Les espoirs soulevés par les biocarburants de première génération ne sont que partiellement concrétisés quant à l’utilisation d’énergies renouvelables dans les transports et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, notamment du dioxyde de carbone. En outre, les inquiétudes exprimées depuis des années quant aux effets directs ou indirects des biocarburants sur l’environnement et sur la disponibilité des ressources alimentaires paraissent aujourd’hui confirmés, bien que les modélisations quantitatives disponibles aboutissent encore à des conclusions divergentes. Pour dépasser ses clivages et atteindre le consensus scientifique – et politique – qui permettra de bâtir une politique cohérente et durable, le rapport estime qu’un impératif s’impose à l’Union européenne : elle doit améliorer la connaissance et l’évaluation des effets des biocarburants de première génération sur le changement d’affectation des sols indirects, sur la disponibilité des aliments et le changement climatique Elle doit en parallèle travailler aux conditions du développement des biocarburants avancés. Les biocarburants avancés peuvent devenir une réalité à moyen terme, à condition que des moyens de recherche et développement suffisants y soient consacrés jusqu’à ce que cette filière prometteuse de développement durable soit parvenue à maturité sur les plans techniques et économiques.



Citer ce billet
Danièle Revel (2014, 7 janvier). Biocarburants : préserver le présent pour préparer l’avenir. Veille énergie climat. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oarr

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search