Utilisation des crédits Kyoto par les industriels européens : d’un marché efficace à l’éclatement d’une bulle

Utilisation des crédits Kyoto par les industriels européens : d’un marché efficace à l’éclatement d’une bulle / Nicolas Stephan, Valentin Bellassen et Emilie Alberola. Paris : CDC Climat, janvier 201, 24 p. (Etude Climat n°43)

http://www.cdcclimat.com/spip.php?action=telecharger&arg=2364

Présentation (© CDC Climat) :

Au cours de la phase 2 de l’EU ETS, les installations pouvaient utiliser des crédits carbones issus des mécanismes de projets du protocole de Kyoto (CER et ERU). Les règles d’usage, fixées par les Etats membres et validée par la Commission européenne, ont limité une demande maximale de crédits Kyoto à environ 1 400 MtCO2e entre 2008 et 2012. Au final, plus d’un milliard de crédits – 675 millions de CER et 383 millions d’ERU – ont été restitués par les industriels européens. Quel bilan tirer de cette expérience unique dans un marché de quotas d’émission ?

  • Les règles institutionnelles ont entraîné la formation d’une bulle qui a ensuite été amplifiée par la myopie des acteurs.
  • La demande étant déjà saturée, les réformes des mécanismes de projets n’ont pas eu d’effet sur l’équilibre du marché.
  • La restitution de crédits moins chers que les EUA permet aux installations de réduire leurs coûts. L’économie réalisée par les installations assujetties à l’EU ETS est estimée entre 4 et 20 milliards d’euros sur 2008-2012.
  • Les mécanismes de projets ne doivent pas être considérés comme des échecs. Les politiques publiques MDP et MOC ont permis d’attirer plus de 300 milliards d’euros d’investissements privés pour éviter l’émission de plus de 2 milliards de tonnes de CO2 et se sont logiquement essoufflées lorsque la demande, déterminée par la puissance publique, s’est tarie.

–> A lire aussi :

EU ETS et crédits Kyoto : une utilisation économiquement efficace avant l’éclatement de la bulle / Nicolas Stephan et Valentin Bellassen. CDC Climat, janvier 2014, 4 p. (Tendances Carbone n°87 )

http://www.cdcclimat.com/spip.php?action=telecharger&arg=2368

Présentation (© CDC Climat) :

L’utilisation de CER et d’ERU au sein de l’EU ETS a été exponentielle en phase 2 de l’EU ETS et efficace à plusieurs sens. Une large majorité des installations a utilisé la possibilité de restitué des crédits. Leur utilisation a été principalement limitée par l’offre et elle a été indépendante de la position des installations. La bulle a éclaté au second semestre 2012 suite à la conviction du marché que la demande européenne était tarie, conviction aggravée par l’inondation d’ERU russes et ukrainiens avant la fin de la première période d’engagement du Protocole de Kyoto.

 



Vous aimerez aussi...