Gaz de schiste en Pologne, au Royaume-Uni, et au Danemark : vers un modèle européen ?

Gaz de schiste en Pologne, au Royaume-Uni, et au Danemark : vers un modèle européen ? / Sylvie Cornot-Gandolphe. IFRI, janvier 2014, 41 p. (note de l’IFRI)

http://www.ifri.org/downloads/notesylvie9114.pdf

Présentation (© IFRI) :

Depuis le développement fulgurant des gaz de schiste aux Etats-Unis, un intérêt croissant a été porté à leur potentiel en dehors de l’Amérique du Nord, même s’il s’avère que l’expérience nord-américaine n’est pas transposable en tant que telle aux autres régions du monde. L’Europe, dont le potentiel est estimé par l’Energy Information Administration du département de l’Energie américain (EIA) à 13 300 milliards de mètres cube (Gm3), avance en ordre dispersé sur le sujet. Entre la Pologne, qui en a fait une priorité nationale, et la France, qui a interdit l’utilisation de la fracturation hydraulique, le sujet reste très controversé.  Pourtant depuis les premiers permis de recherche attribués à la fin des années 2000, l’exploration des gaz de schiste progresse, à des stades divers, dans trois pays, la Pologne, le Royaume-Uni et le Danemark. A travers leur expérience, peut-on en déduire des facteurs clés de développement de l’activité en Europe, voire l’émergence d’un modèle européen pour l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste, qui en permette l’acceptabilité sociétale ?

 



Citer ce billet
Danièle Revel (2014, 20 janvier). Gaz de schiste en Pologne, au Royaume-Uni, et au Danemark : vers un modèle européen ? Veille énergie climat. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oasx

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search