La politique climatique et énergétique du gouvernement fédéral allemand

La politique climatique et énergétique du gouvernement fédéral allemand. Contribution au dialogue franco-allemand / Camilla Bausch, Matthias Duwe et Benjamin Görlach. Paris : IFRI, juillet 2014, 50 p. (Note du Cerfa n°114)

http://www.ifri.org/downloads/noteducerfa114bauschetalli.pdf

Présentation (© IFRI) :

Le tournant énergétique décidé par l’Allemagne est au coeur de sa politique climatique et énergétique, mais détermine aussi l’attitude du gouvernement allemand dans les négociations internationales. En dehors de la nécessaire réforme de la loi sur les énergies renouvelables, la nouvelle coalition arrivée au pouvoir en décembre 2013 devrait s’inscrire dans la continuité en matière de politique climatique et énergétique. Les principaux changements sont de nature structurelle et résident dans la nouvelle répartition des compétences entre les ministères de l’Économie et de l’Environnement, lesquels sont de surcroît pour la première fois dirigés par des membres du même parti.

Au niveau européen, Berlin pourrait retrouver grâce à une approche unifiée sa capacité d’influence sur les politiques énergétique et climatique et ainsi favoriser un accord sur le « paquet énergie-climat » pour 2030. L’Allemagne a en outre besoin, pour ses propres intérêts, d’un haut niveau d’ambition européen dans la mesure où ses objectifs nationaux seraient moins difficiles et coûteux s’ils s’inscrivaient dans une démarche européenne d’ensemble.

L’engagement personnel de la chancelière sera certainement une variable importante dans les négociations étant donné que la présidence du G7 sera assurée par l’Allemagne en 2015. De même, compte tenu de l’organisation par la France du sommet climatique des Nations unies (COP21) à Paris la même année, une coopération franco-allemande renforcée serait dans l’intérêt des deux pays et pourrait générer une dynamique politique puissante.


Vous aimerez aussi...