Rapport de l’Observatoire national de la précarité énergétique

Observatoire national de la précarité énergétique. Premier rapport : Définitions, indicateurs, premiers résultats et recommandations / coordonné par Didier Chérel. ONPE, septembre 2014, 40 p.

http://www.presse.ademe.fr/wp-content/uploads/2014/10/ONPE1erRapportSynth%C3%A8se.pdf

[extrait] Rien ne semble a priori plus simple que de mesurer la « précarité énergétique ». Ne dispose-t-on pas d’ailleurs d’un indicateur robuste, le taux d’effort énergétique ? Si pour se chauffer dans leur logement les Français affectent en moyenne près de 5 % de leurs ressources, on peut estimer que ceux qui consacrent au chauffage plus du double de ce coefficient moyen risquent de se trouver en difficulté, avec la hausse des prix relatifs de l’énergie.
Pourtant, si l’on prend vraiment au sérieux les multiples situations réelles de précarité énergétique, une telle approximation est insuffisante, voire contreproductive. Elle fera regarder comme précaires des habitants qui ne se soucient pas vraiment de leur facture et négligera d’autres dont l’effort n’est réduit qu’au prix d’une auto restriction qui menace leur bien-être. C’est le mérite de ce premier rapport de l’ONPE, rapport d’étape, que d’avoir posé un socle de définitions posant les bases à partir desquelles une diversité de mesures et d’indicateurs permettront de fonder un diagnostic et d’établir une vision commune…



Citer ce billet
Danièle Revel (2014, 9 octobre). Rapport de l’Observatoire national de la précarité énergétique. Veille énergie climat. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/obb9

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search