Revue de presse – jeudi 2 juillet 2015

« Ne pas tarifer le carbone, c’est faire du dumping », prévient Jean Tirole avant la COP 21, L’usine nouvelle, 1/07/2015

Le prix Nobel d’économie français Jean Tirole est inquiet à six mois du sommet sur le climat qui se déroulera à Paris. Sans possibilité de sanctions, il craint que les promesses des Etats en matière d’émissions de gaz à effet de serre n’aient peu d’effets… lire la suite

« La crise climatique est un défi spirituel et moral », Le Monde, 2/07/2015

Les responsables des six principaux cultes en France lancent un appel à sortir de l’ère des énergies fossiles pour contenir le réchauffement… lire la suite

L’aménagement de la conférence de Paris sur le climat: tout sauf écolo !, Le Temps, 1/07/2015

L’aménagement de la très attendue conférence climatique COP21 au Bourget sera finalement confiée à une entreprise leader des stands de foires et de salons, aux antipodes de toute réflexion écologique et architecturale de qualité. Christophe Catsaros, rédacteur en chef de la revue «Tracés», s’insurge… lire la suite

La COP21 ne peut pas oublier le transport de marchandises ! / Philippe Mangeard, le cercle des Echos, 1/07/2015

Le transport de marchandises est à la fois un des grands responsables du réchauffement climatique, et coûte plusieurs centaines de milliards d’euros chaque année… lire la suite

La Chine se fixe un pic d’émissions de CO2 vers 2030, Le Monde, 2/07/2015

Pékin a dévoilé à Paris sa contribution officielle à l’effort mondial dans la lutte contre le réchauffement… lire la suite

Entre course à la croissance et défi climatique, où en est la Chine ?, le monde.fr, 1/07/2015

La chronique de l’Iddri : vers un futur bas carbone. Si la Conférence de l’ONU sur le climat, qui réunira 195 pays à Paris en décembre 2015, est une échéance clé pour l’action climatique, ses objectifs et ses enjeux demeurent abstraits pour la plupart des observateurs. Maintenir le réchauffement climatique sous les 2 °C renvoie pourtant à trouver un cadre pour transformer radicalement nos économies, afin que celles-ci continuent à se développer tout en divisant par deux leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 – notamment dans l’énergie, qui représente aujourd’hui environ 70 % des émissions… lire la suite

Charbon : noir c’est noir, Le Monde économie, 2/07/2015

« King Coal » n’a plus la cote. Prix en baisse, concurrence du gaz de schiste, pressions politiques contre les émissions de carbone… L’industrie du charbon s’enfonce dans la crise… lire la suite

En matière de pétrole, plus rien ne sera jamais comme avant / Jean-Louis Schilansky, président du Centre hydrocarbures non conventionnels, les Echos, 2/07/2015

Il est des évolutions si profondes que, en dépit de leur évidence manifeste, accrochés à nos habitudes, nous peinons à en prendre la pleine mesure. Si certains en doutaient, la décision de l’Opep, le 5 juin dernier, de ne pas modifier ses quotas de production, alors même que la baisse des cours du pétrole l’aurait justifié, a des conséquences majeures dans le monde économique. Elle illustre aussi le nouveau paradigme dans lequel le développement des hydrocarbures non conventionnels a fait entrer le monde de l’énergie… lire la suite

L’Ukraine, privée de gaz russe, trouve des solutions alternatives, les Echos, 2/07/2015

L’Union européenne dit ne pas craindre pour le transit de gaz russe… lire la suite

De plus en plus compétitif, le photovoltaïque n’a plus besoin de subventions dans certains pays, les Echos, 2/07/2015

Les capacités installées devraient plus que doubler dans le monde d’ici à 2018. Le solaire est une énergie compétitive ! C’est le leitmotiv du PDG de Solairedirect, Thierry Lepercq, depuis
plusieurs années… lire la suite

EDF-Areva : les sujets qui fâchent, Le Monde économie, 2/07/2015

Les négociations entre les deux groupes patinent et devraient prendre plus de temps que prévu… lire la suite

Les pays émergents sont plus solides qu’on ne le croit / Nouriel Roubini,  professeur d’économie à la Stern School of Business de l’université de New York., les Echos, 2/07/2015

La plupart des pays émergents n’ont pas grand-chose à craindre d’une prochaine remontée des taux d’intérêt américains. Leurs politiques budgétaires et monétaires ont pris le bon virage… lire la suite


Vous aimerez aussi...