Pathways to deep decarbonization in France

Pathways to deep decarbonization in France / Patrick Criqui, Sandrine Mathy et Jean-Charles Hourcade. SDSN, IDDRI, EDDEN, CIRED, Sept. 2015, 60 p.

http://deepdecarbonization.org/countries/#france

Le rapport DDPP France évalue deux trajectoires contrastées de décarbonisation à l’horizon 2050 pour la France, l’une misant sur une baisse ambitieuse de la demande d’énergie, l’autre sur une forte décarbonisation de l’énergie.

La première trajectoire s’articule autour d’une réduction de 50% de la consommation d’énergie finale en 2050, objectif phare de la récente loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte. Or les obstacles à la réalisation d’un tel objectif sont nombreux, notamment pour la mise en œuvre effective d’un vaste programme d’efficacité énergétique et pour réaliser les inflexions nécessaires dans les transports.

Si les politiques climatiques échouaient à réaliser un tel objectif de réduction de la demande d’énergie, il faudrait par contre mobiliser des potentiels supplémentaires d’énergie décarbonée. Ceci n’est pas sans poser d’autres problèmes, tels que le déploiement de centrales nucléaires de 3e génération, de la technologie de capture et séquestration du carbone ou le développement à grande échelle de la biomasse énergie.

Le rapport analyse les politiques sectorielles à mettre en œuvre et leurs obstacles, et mène une évaluation économique de ces deux trajectoires. La prise en compte des incertitudes propres à chacune de ces trajectoires montre qu’une stratégie axée sur une forte réduction de la demande est plus robuste qu’une stratégie privilégiant la décarbonisation de l’offre énergétique : en réduisant le besoin en énergie décarbonée, elle laisse plus de marge de manœuvre en cas d’échec des politiques de réduction de demande. Enfin, même si la décarbonisation de l’économie génère de la croissance et de l’emploi sur le moyen terme, des coûts d’ajustement sur le court terme apparaissent, ce qui est en mesure d’entraver toute décision politique dans ce domaine. Des propositions sont faites pour permettre de réduire ces coûts d’ajustement et favoriser ainsi le déclenchement rapide de la transition énergétique.

La publication jeudi 17 septembre du rapport France du DDPP est l’occasion de rappeler ce qu’est le Deep Decarbonisation Pathway Project (DDPP)

Descriptif du projet :

Le Deep Decarbonisation Pathway Project (DDPP) est un projet initié et coordonné par le Sustainable Development Solutions Network (SDSN) et l’Institut pour le Développement Durable et les Relations Internationales (IDDRI). C’est une initiative collaborative pour comprendre et montrer comment des pays peuvent s’engager individuellement dans une transition bas carbone et le monde s’engager collectivement dans la limitation du réchauffement climatique à 2°C. L’atteinte de cet objectif des 2°C nécessite que les émissions mondiales de GES deviennent proches de zéro durant la seconde moyenne du XXIe siècle (neutralité carbone), ce qui ne pourra se faire sans une transformation en profondeur des systèmes énergétiques d’ici 2050 à travers une décroissance forte de l’intensité carbone de tous les secteurs économiques ou encore, pour reprendre le titre du projet, une décarbonisation profonde. Le projet DDPP réunit des centres de recherches issus des 15 pays constituant les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre représentant collectivement 70% des émissions mondiales de GES : Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Indonesie, Japon, Mexique, Russie, Afrique du Sud, Corée du Sud, le Royaume Uni, et les Etats-Unis.

Les liens vers le projet :


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search