Public economic policies to limit CO2 emissions from car use

Public economic policies to limit CO2 emissions from car use / Bénédicte Meurisse.  Thèse pour l’obtention du grade de docteur en sciences économiques, Université Paris Ouest – Nanterre la Défense, présentée et soutenue publiquement le 30 novembre 2015, 229 p.

http://www.chaireeconomieduclimat.org/theses/theses-soutenues/politiques-economiques-publiques-pour-lutter-contre-les-emissions-de-co2-liees-a-lusage-des-vehicules-particuliers-benedicte-meurisse/

Résumé de l’auteur :

Cette thèse porte sur les instruments de politique publique permettant de réduire les émissions de CO2 liées à l’usage des véhicules particuliers. La mise en place de ces instruments est légitime et nécessaire compte tenu de la contribution de ces véhicules au changement climatique (17% des émissions de CO2 en France en 2010). Dans le cadre d’une modélisation théorique en équilibre partiel et statique du marché automobile, les travaux considèrent deux leviers de réduction d’émissions : l’amélioration de la performance énergétique des véhicules et la diminution des distances parcourues. Dans un premier Chapitre consacré à l’analyse côté offre du système automobile, la question de recherche est de déterminer si, d’une part, une coopération entre acteurs de la filière automobile conduit à la production de véhicules plus économes en carburant qu’en l’absence de coopération, et d’autre part, si cette coopération est un substitut ou non à l’intervention publique. L’impact de la demande de véhicules économes en carburant sur les décisions d’investissement et de coopération des producteurs est démontré, ce qui justifie la mise en place d’outils de politique publique stimulant la demande. Aussi, le deuxième Chapitre est consacré à l’analyse de la demande de véhicules et de kilomètres. L’accent est mis sur l’interdépendance entre ces deux demandes, qui est à l’origine du phénomène bien connu d’effet rebond. Il est question d’étudier l’impact de cet effet rebond sur l’efficacité des taxes différenciées à l’achat et des taxes à l’usage des véhicules. Enfin, l’ambition du dernier Chapitre est tenir compte des effets de ces instruments sur l’utilité des ménages et le profit pour la filière automobile. L’objectif plus large est de déterminer si les décideurs publiques sont à mêmes de lutter contre les émissions de CO2 des véhicules tout en augmentant le bien-être de la population et la croissance économique.



Citer ce billet
Danièle Revel (2015, 9 décembre). Public economic policies to limit CO2 emissions from car use. Veille énergie climat. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oc39

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search