Revue de presse – vendredi 15 janvier 2016

EDF et Areva tombent d’accord sur le prix des activités réacteurs, La Tribune, 15/01/2016

Les deux groupes ont fini par s’entendre sur le prix final de rachat de la division réacteur d’Areva par EDF. Cet accord ouvre la voie à une recapitalisation du groupe nucléairequi pourrait être comprise entre 3 et 4,5 milliards d’euros.EDF et Areva se sont accordés sur une valorisation de la division réacteurs du groupe nucléaire (Areva NP) légèrement supérieure à 2,5 milliards d’euros dans la perspective de sa prise de contrôle par l’électricien public, ont déclaré mercredi des sources au fait du dossier… lire

EDF, ou l’aveuglement de l’Etat, Les Echos, 15/01/2016

Rien n’illustre mieux l’incapacité de l’Etat français à voir l’avenir que le cas EDF : bientôt, le groupe ne pourra plus garantir aux Français une électricité indépendante et peu onéreuse. Au risque de perdre l’un de nos atouts compétitifs… lire

Energie : les nouveaux enjeux des centrales thermiques / Christophe Girard, consultant en gestion environnementale, le cercle des Echos, 14/01/2016

À l’heure de la transition énergétique, la branche thermique offre la possibilité de mobiliser une grande quantité d’électricité en très peu de temps, et permet d’adapter la production à la demande tout en faisant face aux pics de consommation… lire

Pétrole : 68 grands projets décalés, pour 380 milliards, Les Echos, 15/01/2016

Les chiffres publiés jeudi par Wood Mackenzie donnent le tournis. On le savait, la chute des prix du pétrole a eu un impact décapant sur l’investissement des compagnies pétrolières. Mais l’étude réalisée par le cabinet écossais en donne l’ampleur, et elle est vertigineuse. Il estime qu’au total, depuis que le brut a amorcé sa dégringolade mi-2014, les groupes pétroliers ont repoussé 68 grands projets de développement d’hydrocarbures, soit 380 milliards de dollars d’investissements. Sur cette somme, 170 milliards auraient dû être investis sur les cinq prochaines années. « L’impact des prix bas du pétrole […] a été brutal : ce qui a commencé par une coupe de cheveux fin 2014 […] est devenu une opération chirurgicale complète, avec ablation de toutes les dépenses non essentielles », note Angus Rodgers, l’auteur principal du rapport… lire

The oil market : $20 is the new $40, the Economist, 16/01/2016

Why the oil price has plunged… lire

Le réchauffement climatique pourrait retarder la prochaine ère glacière, les Echos.fr, 14/01/2016

A cause du réchauffement climatique, l’époque actuelle pourrait bien être la plus longue période interglaciaire de l’histoire de la Terre, d’après une étude publiée ce jeudi dans la revue Nature… lire

OMC : le futur statut de la Chine inquiète l’Europe, Le Monde, 15/01/2016

Bruxelles devra dire, d’ici à fin 2016, si la Chine est une économie de marché. Des milliers d’emplois sont en jeu. Ce protocole a été négocié pour une durée de quinze ans, il expire en partie en décembre prochain et va devoir être renégocié d’ici là. Entre 2001 et 2016, il a donné le droit aux partenaires commerciaux de Pékin (l’Europe mais aussi les Etats-Unis, l’Australie, etc.) d’utiliser une méthodologie très avantageuse pour prouver qu’il y a dumping (un produit est vendu à l’exportation moins cher que dans son pays de fabrication) dans un secteur donné. Et fixer en conséquence des barrières tarifaires élevées, donc protectrices… lire


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Danièle Revel (15 janvier 2016). Revue de presse – vendredi 15 janvier 2016. Veille énergie climat. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oc4g


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search