Climat – papiers de recherche moissonnés (13 juillet 2016)

Frameworks for Evaluating Policy Approaches to Address the Competitiveness Concerns of Mitigating Greenhouse Gas Emissions / Joseph E. Aldy, Harvard Project on Climate Agreements, Belfer Center for Science and International Affairs, Harvard Kennedy School, July 2016, 39 p. (Discussion Paper 2016-83) http://belfercenter.ksg.harvard.edu/publication/26804/frameworks_for_evaluating_policy_approaches_to_address_the_competitiveness_concerns_of_mitigating_greenhouse_gas_emissions.html

Domestic carbon pricing policies may impose adverse competitiveness risks on energy-intensive firms competing with foreign firms that may bear a lower carbon price. The risks of competitiveness effects include adverse economic and environmental outcomes, which can undermine political support for carbon pricing. Competitiveness policies, such as border tax adjustments, output-based tax credits, and related policies, also carry potential risks: unfavorable distributional outcomes, less cost-effective, and harming international trade and climate negotiations. This paper reviews the theoretical and empirical research on competitiveness risks, and the risks posed by competitiveness policies, and presents two alternative frameworks for evaluating competitiveness policy options.

Les impacts d’un prix-plancher du CO2 dans le secteur électrique / Christian de Perthuis, Boris Solier, Raphaël Trotignon. Paris : Climate Economics Chair, Univ. Paris Dauphine, juin 2016, 28 p. (Informations et débats ; #46) http://www.chaireeconomieduclimat.org/publications/info-debats/id-46-impacts-dun-prix-plancher-co2-secteur-electrique/

Dans l’attente d’une réforme plus profonde du système européen d’échange de quotas de CO2, les pouvoirs publics français envisagent d’introduire en 2017 un prix-plancher de l’ordre de 30 €/tCO2 sur les émissions du secteur électrique. Prise unilatéralement en France, cette mesure pourrait être élargie aux partenaires qui soutiendraient la démarche.
Conduite à partir des modèles ZEPHYR-Elec et ZEPHYR-EU ETS, simulant les équilibres de court terme des marchés de l’électricité et du quota de CO2, cette étude vise à évaluer les impacts d’un tel prix-plancher de 30 €/tCO2, s’appliquant à partir de 2017.

Propositions pour des prix du carbone alignés avec l’accord de Paris : rapport de la mission Pascal Canfin, Alain Grandjean, Gérard Mestrallet remis à Ségolène Royal, Présidente de la COP 21. Juillet 2016, 101 p. http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_mission_11_juillet_17h16.pdf

A ce propos, lire : Climat : 10 propositions pour relancer le prix carbone, Novethic, 12/07/2016

Le directeur du WWF Pascal Canfin, l’économiste Alain Grandjean et le président d’Engie Gérard Mestrallet ont remis lundi 11 juillet leur rapport sur la mise en place d’un prix carbone en ligne avec l’Accord de Paris à la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. Ils y détaillent leur proposition de corridor du prix carbone au sein de l’Union européenne et étudient la forme que pourrait prendre l’instauration d’un prix plancher pour le secteur électrique en France, après l’annonce d’une telle mesure par François Hollande, lors de la dernière conférence environnementale. Explications… lire

Quelle réforme de l’EU ETS après l’accord de Paris et le Brexit ? / Christian de Perthuis, Boris Solier et Raphaël Trotignon. Paris : Climate Economics Chair, Univ. Paris Dauphine, juillet 2016, 7 p. (policy brief ; n° 2016-01) https://t.co/kRQRVvwZOL

Le 30 juin 2005, six mois après le lancement du système européen d’échange de quotas, le prix du CO2 frisait la barre de 30 €/t. Onze ans plus tard, le prix du quota est tombé à 5 €/t. Le marché ne délivre plus de réduction à court terme, y compris dans le secteur électrique où il est plus rentable d’utiliser du charbon que du gaz naturel comme combustible dans les centrales. Les réformes successives, par adjonction de « rustines » à un système qui se délitait, ont généré beaucoup de complexité sans apporter de visibilité.
Pour rétablir le fonctionnement du système, il convient en premier lieu d’établir le bon diagnostic. Trois voies sont ensuite explorées dans ce Policy Brief, qui se distinguent suivant le rôle assigné à l’instrument dans le cadre de la stratégie climatique européenne. Une stratégie qui doit être réévaluée à la suite de l’Accord climatique de Paris et compte tenu du nouveau contexte institutionnel résultant du Brexit…

 Climate Change and Mining. A Foreign Policy Perspective / Lukas Rüttinger and Sharma Vigya. Berlin: Adelphi, 2016, 28 p. http://adelph.it/studyCCmining

 The report argues that foreign policy makers should pay more attention to the links between mining and climate change because (1) the mining sector is one of the major emitters of greenhouse gases and it produces fossil energy resources that also significantly contribute to global CO2 emissions, (2) mining is a sector that is particularly vulnerable to climate change, (3) mining is a significant contributor to the development of many countries around the world, in particular many developing and emerging economies, and (4) developed, industrialised economies are dependent on functioning supply chains and security of supply of the resources that drive their economies. These links pose significant risks not only for the extractives sector, but also the larger economy that are shared by resource-dependent and resource-rich countries. Against this background, foreign policy should take a more active role in addressing these risks and engage with the extractives sector as part of its climate diplomacy efforts, the authors argue. Based on an analyses of current policy approaches and initiatives, the report provides several recommendations and policy options.

Examens environnementaux de l’OCDE : France 2016. Paris, juillet 2016, 272 p. http://www.oecd.org/fr/france/examens-environnementaux-de-l-ocde-france-2016-9789264252592-fr.htm

La France a amélioré ses performances environnementales ces dix dernières années : les émissions de gaz à effet de serre, des principaux polluants atmosphériques et les prélèvements d’eau douce ont diminué. Néanmoins, des progrès restent à faire pour réduire la pollution par les nitrates et les pesticides, améliorer la qualité de l’air et limiter l’artificialisation des sols, selon un nouveau rapport de l’OCDE… suite du communiqué de presse


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search