Energie : papiers de recherche moissonnés (15/02/2017)

Study on the impact assessment for a new Directive mainstreaming deployment of renewable energy and ensuring that the EU meets its 2030 renewable energy target Final task 1 & 2 report : Mainstreaming RES (ENER/C1/2014-668) / BBH ; ECN; Eclareon ; Oeko Institute ; REBEL ; SUER. European Commission DG Energy, Nov. 2017, 512 p.. https://ec.europa.eu/energy/en/studies/study-impact-assessment-new-directive-mainstreaming-deployment-renewable-energy-and-ensuring

The study « Mainstreaming RES » (ENER/C1/2014-668) assesses various options for (i) EU-wide measures and policies aimed at mainstreaming renewable energy in the EU across all energy sectors including heating and cooling and transport (it also considers administrative barriers and access to and costs of finance), and (ii) ensuring that the EU achieves its renewable target of at least 27% in 2030. This study provided input to the Impact Assessment supporting the legislative proposal for a recast of the Renewable Energy Directive, which is part of the Commission’s « Clean Energy for All Europeans » package.

Le soutien financier aux énergies renouvelables électriques en pleine transition. Observatoire de l’industrie électrique, février 2017, 11 p. (note de conjoncture) http://www.observatoire-electricite.fr/Le-soutien-financier-aux-energies

L’électricité issue des installations renouvelables est en plein essor dans notre pays. Elle représentait 17 % de la production totale d’électricité nationale en 2016. Toutefois, hormis certains barrages hydroélectriques, les moyens de production d’électricité renouvelable ne rencontrent pas les conditions de marché suffisantes à leur viabilité économique. Leur développement est donc conditionné au soutien public. L’OIE revient sur les évolutions récentes des dispositifs de soutien, qui ont pour objectif d’assurer la bonne adéquation du développement des EnR avec la politique énergétique nationale.

Russian energy issues in a volatile environment, Oxford Energy Forum, n° 107, novembre 2016 https://www.oxfordenergy.org/publications/oxford-energy-forum-russian-energy-issues-volatile-environment-issue-107/

Sommaire : Russia’s macroeconomic problems and the risks to the oil and gas sector ; Cost dynamics in the Russian energy sector ; The Rosneftization of the Russian oil sector ; Securing the future: the implications of India’s expanding role in the Russian oil sector ; Ukraine’s dramatic gas import diversification ; The revived Turkish Stream: what, where, and when? ;  From Nord Stream 1 to Power of Siberia 1: a change in mind-set from Soviet planning to capitalist unknowns! ;  Novatek leads the advance of Russian LNG ; Russian power sector approaching the next investment ‘wave’ but power companies are still mulling the key decisions

Chiffres clés des énergies renouvelables – Édition 2016. Commissariat général au développement durable, février 2017, 76 p. (Datalab n° 8) http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publications/p/2669/994/chiffres-cles-energies-renouvelables-edition-2016.html

Cette quatrième édition des « Chiffres clés des énergies renouvelables » rassemble les statistiques les plus récentes du Service de l’observation et des statistiques. Les trois parties de ce document permettent de situer les énergies renouvelables dans le « bouquet énergétique » de la France et de mesurer sa trajectoire vers sa cible d’ici 2020, de présenter les différentes filières des énergies renouvelables et enfin de situer la France par rapport à ses voisins européens et au reste du monde.

Les réserves spéculatives de pétrole des pays de l’Opep durant la « bataille des quotas » / Mathias Berthod. Revue française d’économie, vol. XXXI, 2016/3 http://www.cairn.info/revue-francaise-d-economie-2016-3-page-3.html

Cet article propose une simulation des comportements stratégiques des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole durant la « bataille des quotas » (1982-1988). Lors de cette période, une majorité d’entre eux ont subitement déclaré des réserves bien plus importantes, suite à la décision du cartel d’instaurer des quotas de production. Plus de 300 milliards de barils supplémentaires auraient été ainsi déclarés sans aucune justification prospective.


Vous aimerez aussi...