Energie : papiers de recherche moissonnés (27/10/2017)

Climat, Air et Energie : Chiffres clés. Paris : Ademe, 2017 http://www.ademe.fr/climat-air-energie

Afin de partager les chiffres clés « climat, air, énergie » avec l’ensemble des acteurs de la maîtrise de l’énergie, du développement des énergies renouvelables et de la lutte contre la pollution atmosphérique et le changement climatique, l’ADEME a souhaité réunir dans un seul document de référence les données essentielles sur la consommation énergétique, le développement des énergies renouvelables et les émissions de polluants atmosphériques et gaz à effet de serre.

Global Mobility Report 2017: tracking sector performance. Washington : Sustainable Mobility for all, October 2017, 107 p. http://www.sum4all.org/publications/global-mobility-report-2017

The Global Mobility Report is the first-ever study to assess the global performance of the transport sector and the progress made toward four main objectives: universal access, efficiency, safety, and green mobility. The publication covers all modes of transport, including road, air, waterborne, and rail transport.
According to the report, the world is not on track to achieving sustainable mobility. Apart from being inaccessible to many of the world’s most vulnerable, the transport sector today is plagued by high fossil fuel use, rising greenhouse gas emissions, air and noise pollution, an alarming number of road fatalities, and a reluctance to embrace digitalization.

Electricity market design for a decarbonised future: An integrated approach / Donna Peng and Rahmatallah Poudineh. Oxford Institute for Energy Studies, October 2017, 76 p. (OIES Paper: EL 26) https://www.oxfordenergy.org/publications/electricity-market-design-decarbonised-future-integrated-approach/

In recent years, the debate on electricity market design in the EU has focused on the fitness-for-purpose of the existing dominant design, the appropriateness of energy policy that underpins the existing market design, and on the process through which energy policy is coordinated with market design. In this paper, we contribute to this debate on all three levels. First, we propose a ‘module-and-level’-based framework to illustrate our diagnosis of coordination issues present in the EU’s power markets. We apply this framework to make a systematic identification of existing misalignments between the components of current market design and physical RES integration/financial RES support schemes. Secondly, we argue that the role of energy policy is not just in managing existing trade-offs between competitiveness, sustainability, and reliability, but also in encouraging innovations that increase the compatibility of energy policy objectives in the future. Finally, we propose a seven-step condition-dependent evolution of power market design, where the government/regulatory authority plays the role of meta-coordinator, matching the adaptation of market-based coordination modules with a hybrid future where distributed energy resources coexist with centralised generation, while decentralised market participants trade with each other and with incumbents.

Les acteurs, l’offre et le marché de l’efficacité énergétique à destination de l’industrie. France. Ministère de l’économie et des finances, 2017, 192 p. https://www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/acteurs-offre-et-marche-de-efficacite-energetique-a-destination-de-industrie

Le développement de l’efficacité énergétique dans l’industrie, qui correspond à une diminution de la consommation d’énergie pour un niveau de production donné, répond à la fois à des enjeux environnementaux et économiques. Il doit en effet permettre, d’une part, une réduction des émissions de gaz à effet de serre et, d’autre part, une diminution des coûts énergétiques pour les entreprises, contribuant ainsi à leur compétitivité. Toutefois, la dynamique du marché de l’efficacité énergétique dépend d’une multiplicité et d’une diversité de facteurs. Cette complexité, conjuguée à une conjoncture de prix de l’énergie et du carbone relativement bas, contribue à atténuer la demande effective d’efficacité énergétique de la part des industriels, alors que leurs besoins de réduction des coûts de consommation d’énergie demeurent bien réels.
L’étude établit un diagnostic du marché français de l’efficacité énergétique et des facteurs qui en sous-tendent ou freinent l’évolution. L’analyse met ainsi en regard la structure actuelle de l’offre et les attentes de la demande, tant en matière de rentabilité que d’impact sur les procédés industriels. Elle tient compte d’externalités susceptibles d’influer sur les choix et les comportements des acteurs (dispositifs publics ou règlementaires, outils de financement, prix de l’énergie et du carbone, etc.). Un examen réalisé sur sept pays étrangers, répartis sur cinq zones géographiques internationales, met en évidence les opportunités et les potentiels de marché à l’exportation pour les acteurs de l’efficacité énergétique. Ces analyses, enrichies par une approche prospective des évolutions envisageables pour les années futures, conduisent à un ensemble de recommandations visant à développer le marché de l’efficacité énergétique et à renforcer la compétitivité des acteurs situés en France, à la fois sur le marché domestique et à l’exportation.


Vous aimerez aussi...