Energie : papiers de recherche moissonnés (8/12/2017)

La transition énergétique est-elle favorable aux branches à fort contenu en emploi ? Une analyse input-output pour la France / Quentin Perrier et Philippe Quirion, Revue d’économie politique, 127(5), 2017, pp. 851-887 http://www.cairn.info/revue-d-economie-politique-2017-5-p-851.htm

Dans le débat public sur la transition énergétique en France, l’emploi occupe une place prépondérante. Nous développons une méthode basée sur l’analyse entrées-sorties pour décomposer le contenu en emploi d’une branche et le comparer à la moyenne nationale selon cinq critères : le taux d’importations finales, le taux d’importations intermédiaires, les taxes et subventions, la part du travail dans la valeur ajoutée et le niveau de salaire. Nous évaluons ensuite le contenu en emploi et en émissions de gaz à effet de serre de toutes les branches économiques françaises en 2010, pour étudier les substitutions interbranches d’une transition énergétique. Nos résultats indiquent que les variations de contenu en emploi entre branches s’expliquent, dans l’ordre, par le niveau de salaire, la part du travail dans la valeur ajoutée, le taux d’importations finales, le taux d’importations intermédiaires, et en dernier par les taxes et subventions. Par ailleurs, nous montrons que l’EU ETS couvre les branches intensives en émissions et peu intensives en emploi, mais pas les branches intensives en émissions et en emploi. L’emploi pourrait donc expliquer en partie le choix des branches soumises à l’EU ETS. Enfin, nous identifions des substitutions qui favoriseraient des branches moins intensives en émissions et plus intensives en emploi.

Quelle contribution du véhicule électrique à la transition écologique en France ? Enjeux environnementaux et perspectives d’intégration des écosystèmes Mobilité et Energie / Marie Chéron, Abrial Gilbert-d’Halluin et Aurélien Schuller. Fondation pour la nature et l’homme, décembre 2017, 112 p. http://www.fondation-nature-homme.org/magazine/quelle-contribution-du-vehicule-electrique-la-transition-energetique/

Alors que le débat sur la nouvelle loi des Mobilités s’ouvrira en 2018, la Fondation propose une analyse des impacts environnementaux et climatiques des véhicules électriques, mais également des risques et des opportunités du déploiement de « l’électromobilité » en France, à l’horizon 2030, dans le cadre de la transition écologique et énergétique…

A Structural Model of the World Oil Market: The Role of Investment Dynamics and Capacity Constraints in Explaining the Evolution of the Real Price of Oil / Andreas Economou, Paolo Agnolucci, Bassam Fattouh & Vincenzo De Lipis. Oxford Institute for Energy Studies, Dec. 2017, 25 p. (Oxford energy insight 23) https://www.oxfordenergy.org/publications/structural-model-world-oil-market-role-investment-dynamics-capacity-constraints-explaining-evolution-real-price-oil/

Using novel measures that decompose oil supply shocks into its exogenous supply (driven by exogenous geopolitical events in OPEC countries) and endogenous supply (driven by investment dynamics within the oil sector) components, this paper offers a fresh perspective on the role of supply, flow demand and speculative demand shocks in explaining the changes in the real price of oil over the last three decades. We show that while exogenous supply shocks are non-negligible, endogenous supply shocks have generated larger and more persistent price responses than previously thought. Earlier studies have consistently shown that positive shifts in the flow demand for oil were responsible for most of the oil price surge between 2002-2008. But this paper shows that endogenous production capacity constraints, which restricted the ability of producers to ramp up production to meet the unexpected increase in demand, added at least $50/barrel to the real price of oil during that period. More recently, endogenous oil supply shocks alone accounted roughly for twice as much as any other supply or demand shock in explaining the 2014 oil price collapse. Specifically, of the $64 per barrel cumulative decline in the real price of oil from June 2014 to January 2015, our model estimates that $29 have been due to endogenous oil supply shocks, $13 have been due to exogenous oil supply shocks, and $12 have been due to flow demand shocks. The paper concludes by demonstrating that forecasting models that are able to distinguish between exogenous and endogenous supply shocks generate more realistic out-of-sample estimates of the sequences of the structural shocks, thus resulting in higher real-time predictive accuracy than forecasting models that use a collective measure of a flow supply shock.

État stratège et transition énergétique. Vers une démocratie énergétique ? / Gérard Magnin, in : Quel modèle d’État stratège en France ?, sous la direction de Philippe Bance. Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2016 [l’ouvrage est accessible en texte intégral ici http://www.ciriec.ulg.ac.be/wp-content/uploads/2017/11/etat_stratege_open.pdf]

Dans ce chapitre 19, Gérard Magnin étudie les transformations du système énergétique français pour en préciser les réorientations qui devraient en résulter. Ce système a été façonné durant la seconde moitié du XXe siècle : du point de vue de la demande, par exemple avec des logements très consommateurs ; du point de vue de l’offre avec des choix de production d’électricité centralisés qui ont surdéterminé l’ensemble du système énergétique. Les acteurs d’un tel système ont été principalement issus de la sphère étatique, politique comme technique.Mais le contexte énergétique a changé, marqué à la fois aujourd’hui par une utilisation précautionneuse des ressources et une limitation des rejets, déchets et émissions atmosphériques. Le «mieux » se substitue au « plus », les techniques disponibles permettent de se chauffer et de s’éclairer en consommant très peu et de produire de l’énergie de façon décentralisée, proche des lieux de consommation, à des coûts inattendus, voire à coût marginal zéro. Les acteurs changent et se diversifient.Dans cette transition déjà engagée, un État stratège devrait dès lors pouvoir conduire son action en redonnant à la société le pouvoir énergétique qu’il lui avait confisqué.

Réseaux de distribution de l’énergie et sobriété énergétique des territoires, les apports d’une approche thermodynamique et métabolique des systèmes territoriaux / Paul-Marie Guinchard, Marie-Hélène de Sède-Marceau et Massimiliano Capezzali, Vertigo, 17(2), septembre 2017 http://vertigo.revues.org/18608

Dans le contexte de transition énergétique et de crise environnementale actuel, les intérêts des approches territoriales et systémiques de l’énergie semblent aujourd’hui admis. Cependant et malgré les nombreuses avancées dans les domaines technologiques, en matière d’urbanisme et d’aménagement ou bien encore en termes d’approches psycho-sociales et comportementales, les courbes de consommations énergétiques peinent à s’infléchir. Fort de ce constat, nous posons l’hypothèse, sur la base d’éléments théoriques empruntés à la thermodynamique et à la biologie, du rôle potentiel que pourraient jouer les réseaux de distribution énergétique, leurs caractéristiques, leur morphologie et leur dynamique sur les comportements énergétiques des territoires favorisant ainsi des organisations et des fonctionnements territoriaux énergétiquement plus sobres.

Construction du secteur des hydrocarbures au Québec : entre inertie politique et adaptations instrumentales / Sébastien Chailleux, Vertigo, 17(2), septembre 2017 http://vertigo.revues.org/18590

En analysant les mutations du secteur d’action publique sur les hydrocarbures au Québec, l’article vise à mettre en évidence différentes dimensions du changement. Les transformations et l’inertie institutionnelle sont analysées afin de montrer comment le secteur des hydrocarbures reste marqué par l’incrémentalisme. Toutefois, les ajustements en termes d’instruments et d’acteurs illustrent des dynamiques nouvelles qui ouvrent l’action publique à des enjeux nouveaux. Le changement n’est pas tant insufflé par un choc exogène que par les limites endogènes au secteur et la volonté de les dépasser pour maintenir le système en place.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Danièle Revel (8 décembre 2017). Energie : papiers de recherche moissonnés (8/12/2017). Veille énergie climat. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ocqv


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search