Energie : papiers de recherche moissonnés (23/03/2018)

Certificats d’Économie d’Énergie: l’expérience française / Anna Creti et Nathaly Cruz-Garcia. Mars 2018, 4 p. Version italienne, sur le site RiEnergia ; version française

Les Certificats d’Économie d’Énergie : Entre la complexité du marché, les défaillances informationnelles et l’efficacité d’un dispositif innovant.

Global Energy and CO2 Status Report. Paris : IEA, March 2018, 15 p. https://www.iea.org/geco/

The IEA’s first Global Energy and CO2 Status Report – released in March 2018 – provides a snapshot of recent global trends and developments across fuels, renewable sources, and energy efficiency and carbon emissions, in 2017.

Bilan énergétique de la France pour 2016. France / coord. par François-Xavier Dussud, Fabien Guggemos et Nicolas Riedinger. Commissariat général au développement durable, mars 2018, 140 p. (Datalab n° 30) http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publications/p/2764/1080/bilan-energetique-france-2016.html

Même s’il reste à un niveau historiquement élevé, le taux d’indépendance énergétique de la France métropolita ine baisse de deux points en 2016. En effet, la production primaire baisse de 4,8 % en raison d’arrêts prolongés de centrales nucléaires, tandis que la consommation primaire décroît plus modérément de 1,6 %. Compte tenu des températures moins douces en 2016 qu’en 2015, la baisse de la consommation primaire corrigée des variations climatiques atteint même 3,2 %. Elle trouve son origine à la fois dans la diminution des pertes de transformation (liée à celle de la production nucléaire) et dans celle de la consommation finale. Ainsi, si la consommation se stabilise dans les transports, elle baisse légèrement dans le résidentiel et, de manière plus marquée, dans l’industrie et le tertiaire à climat constant. La facture énergétique des ménages, malgré la hausse de leur consommation réelle, reste stable grâce à la baisse des prix du gaz et des produits pétroliers et au ralentissement de celui de l’électricité. La consommation d’énergie primaire des départements d’outre-mer (DOM) s’élève à 3,6 Mtep, en hausse de 0,5 %.

Policy Considerations Around India’s Upstream Reforms / Anupama Sen. Oxford Institute for Energy Studies, March 2018, 35 p. (OIES Paper: WPM 78) https://www.oxfordenergy.org/publications/policy-considerations-around-indias-upstream-reforms/

India’s government is attempting to revive investments in its upstream sector, following several years of decline. These efforts are focused on achieving a policy objective of reducing energy imports by 10 per cent over current levels by 2022. Following an auction of marginal fields held by its National Oil Companies (NOCs) in 2016, an open acreage licensing round was launched in 2017; changing the upstream fiscal regime, going forward, from a profit-sharing to a revenue-sharing model. With the 2022 target looming, other models are also being considered, including NOC farmouts and production-enhancement contracts. This paper contributes to the policy discussion by addressing the following questions: what are the lessons from India’s previous bidding rounds for upstream acreage? And, what are some of the policy considerations, given similar international experience?


Vous aimerez aussi...