Energie : papiers de recherche moissonnés (5/07/2018)

Le secteur électrique japonais sept ans après Fukushima, Lettre Géopolitique de l’électricité, n°85- 27 juin 2018 http://www.geopolitique-electricite.com/documents/ene-259.pdf

Le secteur électrique japonais est particulièrement développé, mais il ne peut échanger de courant avec aucun autre. Le pays ne dispose pas de ressources en combustibles fossiles. Les Japonais sont très sensibles aux questions d’indépendance énergétique. Il considèrent le nucléaire et les énergies renouvelables comme ressources nationales. Ils admettent que l’approvisionnement en charbon est assez sûr. Le rédémarrage du nucléaire après Fukushima est difficile. Si neuf réacteurs sont de nouveau en service, leur production reste faible. Le développement des renouvelables est difficile du fait de l’exiguïté du territoire. Nous assistons alors à l’expansion de l’électricité issue du charbon.

A review of demand prospects for LNG as a marine fuel / Chris N. Le Fevre. Oxford Institute for Energy Studies, June 2018, 35 p. (OIES Paper: NG 133) https://www.oxfordenergy.org/publications/review-demand-prospects-lng-marine-fuel/

The growing level of interest displayed in LNG as a marine fuel, driven by both environmental restrictions and economic attractiveness means usage is certain to grow. There is, however, less certainty over the pace and scale of demand growth. This in part is due to the relatively poor data quality on marine fuel usage but primarily a reflection on the still early nature of market development and uncertainties over alternative fuel options…

Rapport sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires (n° 512), fait au nom de la Commission du Développement durable et de l’aménagement du territoire sur la proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête / Barbara Pompili. France. Assemblée nationale, présenté en juillet 2018, 36 p. http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/rapports/r0590.pdf

L’augmentation du nombre d’incidents survenus au cours de ces dernières années et, singulièrement au cours de ces derniers mois, au sein des centrales nucléaires françaises ainsi que les incursions répétées de militants opposés à l’énergie nucléaire ont conduit votre rapporteure, Richard Ferrand président du groupe La République en marche et l’ensemble de ses membres à déposer, le 20 décembre 2017, une proposition de résolution dont le but est de créer une commission d’enquête permettant l’examen à la fois sur la sûreté matérielle de nos installations nucléaires et leur sécurité à l’égard de tout acte de malveillance. Le présent rapport s’attache à examiner la recevabilité de cette proposition de résolution au regard des prescriptions imposées par l’article 6 de l’ordonnance n° 58-1100 du 17 novembre 1958 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires et par les articles 137 à 139 du Réglement de l’Assemblée nationale. Il examine ensuite les conditions d’opportunité justifiant aujourd’hui la création d’une telle commission d’enquête.

Réseaux électriques intelligents : Quelles compétences pour une filière électricité plus agile ? Commissariat général au développement durable, mai 2018, 66 p. http://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Th%C3%A9ma%20-%20R%C3%A9seaux%20%C3%A9lectriques%20intelligents.pdf

Les réseaux électriques intelligents sont l’une des filières les plus touchées par les évolutions de compétences relatives à la transition écologique. Ils sont en passe de modifier les pratiques de certains acteurs de l’équipement ainsi que ceux du transport et de la distribution d’électricité. Quels sont ou seront les professionnels et les métiers les plus concernés ? Quels types de profils seront recherchés ? Quels besoins en formation ? Quels enjeux pour la France ?

Révolutions technologiques et énergie : quelles perspectives ? / Jacques Percebois, Questions internationales, n° 91-92, mai-août 2018, pp. 48-58 http://www.ladocumentationfrancaise.fr/ouvrages/3303331600916-revolutions-technologiques-d-un-monde-a-l-autre

Les ruptures technologiques ont souvent engendré des évolutions majeures dans la structure du bilan énergétique. À I’inverse, les contraintes de la politique énergétique, en encourageant I’innovation, ont suscité des changements techniques importants. Parmi toutes Ies mutations technologiques observées ces dernières années dans Ie secteur de l’énergie, trois « révolutions technologiques » permettent de mesurer plus précisément I’impact des innovations sur l’évolution du mix énergétique mondial et donc, indirectement, sur les relations internationales : la révolution des hydrocarbures non conventionnels, celle de l’énergie photovoltaïque et celle du numérique.

Oil 2018. Analysis and Forecasts to 2023. Paris : IEA/OECD, 2018, 138 p. https://www.iea.org/oil2018/

Oil 2018 is the IEA’s annual five-year forecast of global oil demand, supply refining, and trade. Global oil demand growth remains healthy driven by developing countries in Asia, even as oil consumption growth slows down in China thanks to new environmental policies designed to curb air pollution. Strong growth in petrochemicals demand globally is another key area of growth. Upstream investments have not rebounded from the historic two-year decline seen in 2015-2016 except in the United States which dominates the supply growth story. Meanwhile, there is uncertainty over the longer-term prospects of the successful OPEC and non-OPEC market management policy. These strands set the scene for Oil 2018’s analysis of the market, which examines a wide range of other important issues and uncertainties, including: The implications for oil demand of the 2020 IMO marine fuel regulations. The growth of the global petrochemicals sector. The rise of electrification in China’s transport fleet. Decline rates in key oil producing countries. Crude quality issues arising from the rapid increase in US production. Investment needs in North American takeaway capacity. Implications for global refining of the looming capacity surplus. Trends in global oil trade.


Vous aimerez aussi...