Climat : papiers de recherche moissonnés (28/08/2018)

Comment promouvoir une mobilité plus sûre, verte et efficace ? Les apports de la psychologie sociale / Frédéric Martinez et Nadine Chaurand, le journal des psychologues, 2018/8 (n° 360) https://www.cairn.info/revue-le-journal-des-psychologues-2018-8-page-19.html

Comment inciter les usagers de la route à adopter de meilleurs comportements de mobilité ? Comment concevoir des actions de promotion qui soient efficaces, durables et peu coûteuses ? Les théories issues de la psychologie sociale, partant du postulat que la perception subjective permet une meilleure prédiction des comportements que la perception objective, peuvent proposer des pistes de solutions. Quelques-unes sont détaillées dans cet article.

Crime is in the air. The contemporaneous relationship between air pollution and crime / Malvina Bondy, Sefi Roth, and Lutz Sager. London School of Economics, April 2018, 41 p.  http://www.lse.ac.uk/GranthamInstitute/publication/crime-is-in-the-air-the-contemporaneous-relationship-between-air-pollution-and-crime/

Many empirical studies have examined various determinants of crime. However, the link between crime and air pollution has been surprisingly overlooked despite several potential pathways. In this paper, we study whether exposure to ambient air pollution affects crime by using daily administrative data for the years 2004-05 in London. For identification, we mainly rely on the panel structure of the data to estimate models with ward fixed effects. We complement our main analysis with an instrumental variable approach where we use wind direction as an exogenous shock to local air pollution concentrations. We find that elevated levels of air pollution have a positive and statistically significant impact on overall crime and that the effect is stronger for types of crime which tend to be less severe. We formally explore the underlying mechanism for our finding and conclude that the effect of air pollution on crime is likely mediated by higher discounting of future punishment. Importantly, we also find that these effects are present at levels which are well below current regulatory standards and that the effect of air pollution on crime appears to be unevenly distributed across the income distribution. Overall, our results suggest that reducing air pollution in urban areas may be a cost effective measure to reduce crime.

Stocker plus de carbone dans les sols : un enjeu pour le climat et pour l’alimentation / Roland Courteau. France. Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, mars 2018, 6 p. http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/184000569/index.shtml

Les sols peuvent stocker davantage de carbone qu’ils n’en émettent, dans certaines conditions, encore soumises à des incertitudes d’un point de vue scientifique. Stocker plus de carbone dans les sols présente un intérêt majeur, d’une part, pour compenser les émissions anthropiques de CO2, d’autre part, pour renforcer la sécurité alimentaire. Les programmes de recherche qui, par une meilleure connaissance des sols, permettront de mettre en œuvre des pratiques favorables au stockage de carbone dans les sols agricoles et forestiers notamment, telle l’initiative « 4 pour 1 000 », doivent être poursuivis et encouragés, estime l’OPECST.

Accord de Paris – Périmètre et ambition des contributions nationales. Commissariat général au développement durable, juillet 2018, 4 p. (coll. thema) https://frama.link/cgdd818

Rehausser l’ambition des contributions nationales en 2020 est l’objectif du dialogue Talanoa qui se tient dans le cadre de l’accord de Paris. Pour ce faire, l’élargissement du périmètre des contributions nationales (NDCs) à de nouveaux secteurs et gaz est un levier souvent évoqué. Cette recommandation se base sur le constat que seules 15 % des contributions affichent une couverture complète en secteurs et gaz. Une autre approche de comptabilisation, présentée ici, montre cependant que 43 % des pays incluent dans leur NDC l’ensemble des secteurs et des gaz dont les émissions sont documentées dans leurs inventaires de gaz à effet de serre. Le « gisement d’ambition » est ainsi plus limité qu’en première approche (3,5 GtCO2e), et les trois quarts sont concentrés en Chine et en Inde. L’élargissement du périmètre des NDCs peut donc contribuer au rehaussement de l’ambition pour de nombreux pays en développement, mais ne suffira toutefois pas à lui seul à combler le « fossé » d’émissions à l’horizon 2030. Un renforcement de l’objectif des NDCs existantes est également nécessaire.


Vous aimerez aussi...