Climat : papiers de recherche moissonnés (5/10/2018)

Tarification du carbone dans le monde : l’augmentation des revenus pose la question des usages / Clément Métivier et Sébastien Postic. Paris : I4CE, octobre 2018, 4 p. (Point Climat N°55) https://www.i4ce.org/download/tarification-du-carbone-dans-le-monde-laugmentation-des-revenus-pose-la-question-des-usages/

Cet éclairage souligne que dans un contexte d’accélération des politiques de tarification du carbone, les revenus générés sont en augmentation (26 milliards d’euros en 2017). Dès lors, la question de l’usage des revenus carbone se pose.

Impacts of sectoral emissions in China and the implications: air quality, public health, crop production, and economic costs / Y Gu, T W Wong, C K Law, G H Dong, K F Ho, Y Yang and S H L Yim, Environmental Research Letters, vol. 13, n° 8, 2018 http://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aad138

China has experienced considerable economic losses from a severe deterioration in air quality. To solve this, a comprehensive understanding of the impacts and sources of air pollution is necessary. This study aimed to quantify the environmental and human health impacts of PM2.5 and O3 pollution from the six major emission-producing sectors in China. We utilized a chemical transport model to simulate the air quality impacts engendered by sectoral emissions. The consequent impacts on public health and crop production, as well as the corresponding collateral economic costs, were quantified by concentration-response functions. The results show that the sectoral emissions in 2010 caused approximately 1 143 000 (95% confidence interval (CI): 168 000–1 796 000) premature mortalities and a 20 035 (95% CI: 6776–32 166) Gg crop production loss. Of the six sectors, the industrial sector was the largest contributor of air pollution, accounting for 36% of the total impact on health, as well as 41% of crop production loss due to O3 exposure. The impacts attributable to sectoral emissions in China were estimated to cost ~267 (95% CI: 180–360) billion yuan (0.66% of the annual GDP). Our findings suggest an urgent need to reduce anthropogenic emissions in China, particularly those of the industrial sector. The varying characteristics of impact due to emissions of various sectors highlight the importance of evaluating cobenefits when formulating emission control policies.

La propriété à l’ère du changement climatique / Benoît Grimonprez. 2018, 11 p. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01882843

La vérité maintenant indiscutable du changement climatique dérange l’espèce humaine, contrainte de modifier le sens de son développement. L’ampleur du bouleversement paraît telle qu’il faille, de toute urgence, penser la transition vers une économie fondée sur d’autres paradigmes que les énergies fossiles et la consommation illimitée des ressources naturelles. Le rôle du droit de propriété dans ce nouveau scénario est une interrogation majeure. Prérogative fondamentale des démocraties occidentales, la propriété traverse partout une crise existentielle tenant au fait qu’elle est au cœur du système, politique, juridique et économique, dont le procès est aujourd’hui ouvert. Corollaire de la liberté d’entreprendre, le droit d’exploiter et de détruire la nature est en effet perçu comme l’un des facteurs de la dégradation de l’environnement, et par suite du dérèglement du climat. Se demander si la propriété privée est bien soluble dans le futur droit climatique[…]

La neutralité carbone, défis d’une ambition planétaire : clarifications conceptuelles, panorama des initiatives et recommandations nationales / Aleksandar Rankovic, Michel Colombier, Andreas Rüdinger, Marie-Hélène Schwoob, Oliver Sartor, Sébastien Treyer, Lola Vallejo & Henri Waisman. Paris : Iddri, septembre 2018, 44 p. (Etude) https://www.iddri.org/fr/publications-et-evenements/etude/la-neutralite-carbone-defis-dune-ambition-planetaire

Malgré une apparence relativement intuitive, l’ambition de neutralité carbone pose en fait de nombreux défis, tant sur le plan de la conceptualisation que de la mise en œuvre. Et ce, sur des paramètres fondamentaux comme le périmètre des émissions concernées ou les modalités de retrait du CO2 de l’atmosphère. Par ailleurs, il n’existe pas encore d’analyse systématique des différentes actions et annonces portant sur la neutralité carbone, et il est donc difficile de tirer des leçons de ces pratiques naissantes et d’en discuter les implications pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris.
Cette étude propose de contribuer au débat collectif sur ce sujet et de proposer des recommandations pour les stratégies nationales cadrées par l’objectif de neutralité carbone.

Politique des transports : le tableau de bord climatique. Réseau Action Climat France, septembre 2018
https://reseauactionclimat.org/transports-tableau-bord-climatique/

Alors que plusieurs textes législatifs majeurs pour le secteur des transports sont en cours de discussion, le Réseau Action Climat évalue avec ses associations membres la politique nationale de mobilité et de transports. Cet outil évoluera en fonction des avancées et des reculs du gouvernement et des parlementaires.

Landscape of climate finance in France, low-carbon investment 2011- 2017 /  H. Hainaut, I. Cochran, L. Gouiffes, J. Deschamps, A. Robinet.  I4CE – Institute for Climate Economics, September 2018, 124 p.
https://www.i4ce.org/go_project/landscape-of-domesticclimate-finance/
landscape-climate-finance-france/

La transition vers une économie bas carbone nécessite d’importants investissements dans les bâtiments, les transports, la production d’énergie, l’industrie, l’agriculture. Mais pour accroître ces investissements et atteindre nos objectifs climatiques, il est nécessaire de mieux comprendre les dynamiques d’investissement dans ces secteurs, et de disposer d’outils pour évaluer l’efficacité des politiques publiques.
Ce rapport s’adresse à tous ceux qui veulent comprendre – dans le détail – les investissements climat en France, ainsi que les politiques publiques associées. Il fournit de nombreuses informations sur la méthodologie du Panorama, car il a également vocation à soutenir, sinon à inspirer, tous ceux qui voudraient développer des exercices similaires dans leurs pays.


Vous aimerez aussi...