Energie : papiers de recherche moissonnés (5/10/2018)

Lean ICT – Pour une sobriété numérique : rapport aux décideurs / sous la dir. de Hughes Ferreboeuf. Shift Project, octobre 2018, 88 p. https://theshiftproject.org/article/pour-une-sobriete-numerique-rapport-shift/

La consommation d’énergie du numérique est aujourd’hui en hausse de 9 % par an. Il est possible de la ramener à 1,5 % par an en adoptant la « Sobriété numérique » comme principe d’action. La transition numérique telle qu’elle est actuellement mise en œuvre actuellement participe au dérèglement climatique plus qu’elle n’aide à le prévenir. Il est urgent d’agir. C’est ce que conclut le rapport sur l’impact environnemental du numérique publié le 4 octobre par The Shift Project, think tank de la transition carbone, quatre jours avant la publication du rapport spécial du GIEC sur un monde à 1,5°C. Cet impact environnemental doit être adressé, faute de quoi le numérique fera davantage partie du problème que de la solution.

Transitions énergétiques et politiques à l’orée du XXIe siècle : l’émergence en France d’un modèle territorial de transition énergétique / Marie Dégremont. Thèse. Science politique. Institut d’études politiques de Paris – Sciences Po, 2018. https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01874129

Résumé : Notre thèse interroge les processus de transition énergétique engagés dans les collectivités territoriales françaises, en les inscrivant dans une perspective historique. Nous analysons les politiques territoriales de développement des énergies renouvelables, de maîtrise de la demande et de modernisation des réseaux d’énergie, qui se développent depuis le milieu des années 2000. Elles se déploient dans un contexte de remise en cause des logiques historiques gouvernant les politiques publiques françaises dans le domaine de l’énergie, et en particulier le secteur de l’électricité. Cela offre des opportunités à un ensemble d’acteurs en contestant les principes d’organisation, mettant en avant des logiques alternatives, qu’ils construisent et étayent depuis plusieurs décennies. A la faveur de l’action d’entrepreneurs politiques, qui mobilisent des ressources acquises au cours de leur carrière, un modèle énergétique alternatif se construit à[…]

Véhicule électrique et forme urbaine : une évaluation prospective /
Manon Solignac. Thèse, Economie et finances. Université Paris-Est, 2018. https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01882700

Cette thèse s’intéresse à l’évaluation du potentiel et du coût du véhicule électrique comme solution pour réduire les émissions de CO2 dues au transport de passagers en ville. Elle montre comment intégrer les habitudes de déplacement des usagers dans les méthodologies de quantification modifie ces évaluations. Les analyses portant sur le véhicule électrique calculent généralement un potentiel de réduction d’émissions et un coût sans distinguer les spécificités locales des territoires où ce véhicule pourra être mis en place et de l’utilisation qui en découle. Elles ne tiennent pas compte non plus des autres politiques existantes sur ce territoire, notamment de celles jouant sur la structure de la mobilité, à savoir son volume total et son partage modal. Ainsi, les différentes solutions de réduction d’émission de CO$_2$, technologiques d’un côté et portant sur la structure de la mobilité de l’autre, sont le plus souvent discutées de manière[…]

Le pétrole et le gaz dans la transition énergétique mondiale /
Oil and Gas in the Global Energy Transition : actes du 7e forum européen sur l’énergie / 7th European Energy Forum, Paris, 7-8 juin 2018, Conseil français de l’énergie Présentations ; Actes

Plus de 70 participants et des orateurs venus de Russie, d’Arabie Saoudite, d’Algérie, de Norvège ou encore des États-Unis étaient réunis autour de la question de l’évolution des industries du pétrole et du gaz dans un contexte de transition bas carbone. Après avoir étudié la demande de pétrole et de gaz au niveau mondial et mieux apprécié la pertinence des prévisions de plus ou moins grande réduction de la consommation d’hydrocarbures, des représentants des compagnies internationales ou nationales (IOC et NOC) ont exposé leur vision et leur stratégie ; quelques pays exportateurs ont présenté leurs choix politiques dans ce contexte. Enfin, avant la table ronde finale, une discussion sur les investissements et leur financement a été particulièrement stimulante.


Vous aimerez aussi...