Climat : papiers de recherche moissonnés (18/10/2018)

Évaluation de l’état d’avancement de la transition bas-carbone en France / Andreas Rüdinger, Pierre-Marie Aubert, Marie-Hélène Schwoob, Mathieu Saujot, Nicolas Berghmans, Lola Vallejo. Paris : Iddri, octobre 2018, 34 p. (Etude n° 12) https://www.iddri.org/fr/publications-et-evenements/etude/evaluation-de-letat-davancement-de-la-transition-bas-carbone-en

La France s’engage à l’automne 2018 dans la première révision de ses plans stratégiques énergie-climat : la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et la stratégie nationale bas-carbone (SNBC). Deux enjeux plaident pour un renforcement substantiel de sa politique climatique : un écart grandissant, à court terme, vis-à-vis de la trajectoire des budgets carbone existants (+7 % des émissions de GES globales par rapport à la cible de 2017) et le relèvement de l’ambition de long terme pour viser la neutralité carbone (objectif annoncé en juillet 2017 dans le Plan climat). Malgré l’importance de cette révision pour la crédibilité de la politique énergie climat française, aucun rapport public d’évaluation de la mise en oeuvre n’a alimenté le processus, au-delà d’un suivi des indicateurs chiffrés. Cette étude vise à dresser un premier bilan de l’état d’avancement de la transition bas-carbone, et à identifier des enjeux stratégiques prioritaires pour la décarbonation de quatre secteurs : énergie, bâtiments, transports, agriculture.

La Contribution Climat Energie en France : fonctionnement, revenus et exonérations / Lucile Rogissart, Sébastien Postic et Julia Grimault. Paris : I4CE, octobre 2018, 7 p. https://www.i4ce.org/download/la-contribution-climat-energie-en-france-fonctionnement-revenus-et-exoneration/#

La Contribution Climat Energie, plus connue sous le nom de « taxe carbone», revient régulièrement sur le devant de la scène politique et médiatique. A l’occasion des discussions sur le budget 2019, I4CE revient dans ce Brief sur la genèse de la CCE, son fonctionnement, et l’utilisation de ses recettes. Il fait également le point sur les exonérations dont bénéficient certains secteurs : leur justification, leur montant, ou encore les émissions de CO2 associées… lire la suite

Une évaluation quantifiée de la « taxe carbone » française / Stéphane Gloriant. Paris : Chaire Economie du Climat, Univ. Paris-Dauphine,
octobre 2018, 40 p. (Information et débats ;  n° 57) https://www.chaireeconomieduclimat.org/wp-content/uploads/2018/10/ID57.pdf

Dénommée « contribution climat énergie », la taxe carbone a été introduite en France en 2014 pour tarifer les émissions de CO2 d’origine énergétique non couvertes par le système d’échange de quotas européen. Sa montée en régime devrait s’accélérer, au-moins en ce qui concerne le taux, appelant une première évaluation de ses effets réels. C’est ce que cet Information & Débats propose, concentrant l’évaluation sur les secteurs les plus concernés. Evaluer l’impact de la taxe ne se résume pas à comparer les émissions avant et après son entrée en vigueur. Cela requiert de comparer les émissions observées sur la période à l’évolution d’un scénario « contrefactuel » représentant la trajectoire hypothétique qu’auraient suivie les émissions en son absence… lire la suite

The new urban paradigm / Gabriel Lanfranchi, Ana Carolina Herrero, Salvador Rueda Palenzuela, Inés Camilloni, and Steffen Bauer. Economics e-journal, Discussion Paper, No. 2018-70, September 28, 2018, 15 p. http://www.economics-ejournal.org/economics/discussionpapers/2018-70

This policy brief argues in favor of a new urban model that harnesses the power that cities have to curb global warming. Such a model tackles fundamental management challenges in the energy, building and transport sectors to promote the growth of diverse and compact cities. Such a model is essential for meeting complex challenges in cities, such as promoting a cohesive social life and a competitive economic base while simultaneously preserving agricultural and natural systems crucial to soil, energy, and material resources. With most of the population living in urban areas, the G20 should recognize the key role that cities play in addressing global challenges such as climate change. Improved measures taken by cities should be an indispensable solution. The G20 Development Working Group, Climate Sustainability Working Group, and Energy Transitions Working Group should incorporate an urban approach to discussions related to climate change.

Exporting Pollution / Itzhak Ben-David, Stefanie Kleimeier, Michael Viehs, NBER Working Paper No. 25063, October 2018, 61 p.draft

Despite awareness of the detrimental impact of CO2 pollution on the world climate, countries vary widely in how they design and enforce environmental laws. Using novel micro data about firms’ CO2 emissions levels in their home and foreign countries, we document that firms headquartered in countries with strict environmental policies perform their polluting activities abroad in countries with relatively weaker policies. These effects are stronger for firms in high-polluting industries and with poor corporate governance characteristics. Although firms export pollution, they nevertheless emit less overall CO2 globally in response to strict environmental policies at home.

Global Warming of 1.5 °C. IPCC, October 2018 http://www.ipcc.ch/

An IPCC special report on the impacts of global warming of 1.5 °C above pre-industrial levels and related global greenhouse gas emission pathways, in the context of strengthening the global response to the threat of climate change, sustainable development, and efforts to eradicate poverty…


Vous aimerez aussi...