Revue de presse – vendredi 21 décembre 2018

Les climatologues ont le blues, Le Monde, 21/12/2018

Avec son été caniculaire, ses tempêtes et ses inondations, 2018 s’est évertué à prouver le réchauffement climatique. Une victoire amère pour les climatologues, déprimés d’avoir raison. Mais décidés à redoubler de pédagogie pour que chacun passe à l’action… lire

« Il faut comprendre les émotions pour changer les comportements » / Katherine Farrow, Gilles Grolleau et Naoufel Mzoughi, économistes, le Monde Idées, 21/12/2018

Plus d’arguments, plus d’incitations, plus de statistiques ne suffisent pas à convaincre citoyens et consommateurs de faire mieux, constatent les trois chercheurs… lire

« La transition écologique doit être sociale pour rénover l’économie en profondeur » / Dominique Hays (Président du réseau Cocagne), Le Monde idées, 20/12/2018

Avec l’exemple des jardins de Cocagne, Dominique Hays, président d une association d’insertion explique dans une tribune au « Monde » comment concilier transition écologique et justice sociale… lire

Covoiturage, transport à la demande : villes et villages se mobilisent, Les Echos, 21/12/2018

La colère des « gilets jaunes » est aussi celle d’une France enclavée, que les solutions actuelles de mobilité ne satisfont pas. Les initiatives locales fleurissent, et la future LOM devrait les booster encore. A condition d’en avoir les moyens… lire

Un moteur ? oui, mais lequel ?, le Monde, 22/12/201

Avant, l’alternative était simple : essence ou diesel. Aujourd’hui, avec l’hybride, classique ou rechargeable, l’électrique, l’hydrogène, choisir une motorisation peut virer au casse-tête… lire

La Californie se met au vert, la Tribune, 21/12/2018

À rebours de la politique menée par le président américain, la Californie multiplie les mesures pour la préservation de l’environnement. Une sensibilité écologique nourrie de longue date, que les récents incendies ont encore renforcée… lire

La Chine, plus gros pollueur du monde, accélère sa transition énergétique, la Tribune, 21/12/2018

Depuis quelques années, la République populaire met les bouchées doubles pour réduire sa pollution. Outre un développement rapide des énergies renouvelables, elle cherche à moderniser son appareil productif en réduisant sa trop grande dépendance au charbon pour produire son électricité, tout en maintenant sa croissance économique… lire


Vous aimerez aussi...