Climat : papiers de recherche moissonnés (15/04/2019)

Taxe carbone, le retour, à quelles conditions / Audrey Berry et Eloi Laurent. Science Po OFCE, working paper n° 06/2019, 2019, 38 p. http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/dtravail/OFCEWP2019-06.pdf

La perspective d’une reprise de la hausse de la fiscalité carbone française, suspendue en décembre 2018, s’est précisée à l’occasion du « grand débat national » et plusieurs propositions d’amélioration du dispositif existant ont été avancées dans le débat public, visant en particulier sa dimension sociale. Nous proposons à notre tour dans cet article une nouvelle fiscalité carbone, dénommée « contribution climat anti-pauvreté énergétique », que nous inscrivons dans son cadre écologique, social, juridique et politique. Nous commençons par formuler, à la lumière des trois échecs successifs de 2001, 2010 et 2018, quatre critères de réussite d’une fiscalité carbone : son efficacité écologique, sa justice sociale, sa conformité juridique et enfin son acceptabilité politique. Nous détaillons ensuite pour chaque critère les modalités que nous envisageons afin d’assurer la réussite de notre proposition. Répondant notamment aux revendications de justice sociale et d’équité fiscale du mouvement des « gilets jaunes », la fiscalité carbone que nous proposons permettrait à 50% des ménages français de recevoir plus qu’ils ne paient, les recettes additionnelles dégagées permettant de réduire considérablement la précarité énergétique qui touche des millions de Français.

Pour chaque enfant, un air pur : les effets de la pollution de l’air en ville sur les enfants. Unicef, Réseau Action Climat, WWF, Respire, 4 avril 2019, 19 p. https://www.wwf.fr/sites/default/files/doc-2019-04/20190404_Pour_chaque_enfant_un_air_pur-min.pdf

Alors que le projet de loi d’orientation des mobilités vient d’être examiné au Sénat et à quelques jours de la Journée Mondiale de la Santé, UNICEF France lance la campagne « Pour chaque enfant, un air pur ! »en partenariat avec le Réseau Action Climat, Respire, le WWF France et avec l’appui scientifique d’Atmo France (fédération des Associations françaises de surveillance de la qualité de l’air)… (communiqué de presse de WWF)

La régulation de la mobilité urbaine. Synthèse de la conférence petit-déjeuner sur le thème de La régulation de la mobilité urbaine organisée par la Chaire Gouvernance et Régulation le 21 février 2019, 17 p. http://chairgovreg.fondation-dauphine.fr/fr/publication/818/la-regulation-de-la-mobilite-urbaine

La diversification de la mobilité urbaine se traduit par des relations inédites entre les exploitants historiques, les nouveaux entrants, les autorités organisatrices et les usagers de la ville. Alors que différents business models cohabitent, un nouveau degré d’intervention des pouvoirs publics s’ajoute à la régie et la délégation : le « laisser faire ». Une régulation inédite de l’espace public s’avère nécessaire pour organiser et équilibrer le jeu des acteurs, la sécurité des usagers et la gestion de la panoplie des moyens de transport. Dans ce contexte, la définition d’un cadre général favorable à l’innovation, en matière d’usages comme de tarification et d’exploitation des données, semble tout aussi indispensable pour que la mobilité devienne un service à part entière.

Nanoplastiques, la face cachée d’une pollution mondiale, CNRS le journal, 27/03/2019 https://lejournal.cnrs.fr/videos/nanoplastiques-la-face-cachee-dune-pollution-mondiale

Inférieurs au millième de millimètre, les nanoplastiques se retrouvent un peu partout dans l’environnement. Ce diaporama sonore vous propose de suivre une équipe de scientifiques en Guadeloupe, partie mener l’enquête sur les flux, les comportements et les impacts de ces déchets encore peu étudiés…


Vous aimerez aussi...