Climat : papiers de recherche moissonnés (14 février 2020)

Les effets conjugués des prix de l’énergie et de la taxe carbone sur la performance économique et environnementale des entreprises françaises du secteur manufacturier / Damien Dussaux. OECD, janvier 2020, 85 p. (Environment Working Papers No. 154) lien

Ce papier estime l’effet des prix de l’énergie et de la taxation du carbone sur la performance environnementale et économique des entreprises. L’analyse utilise des données sur 8 000 entreprises représentatives du secteur manufacturier français et observées sur la période 2001-2016. Le papier mesure également l’impact causal de la taxe carbone sur la période 2014-2018 et simule l’effet d’augmentation supplémentaire de son taux de 45 € à 86 € par tonne de CO2.

On Sharing Responsibilities for Pollution Embodied in Trade / Philippe Bontems et Marie-Françoise Calmette, Revue d’économie politique, vol. 129, 2019/6, pp. 967-992 lien

In this article, we propose a new way of assessing environmental responsibility at the country level, taking into account their trade balance in terms of carbon. Starting from the fact that the approach based on the respective responsibilities of the producer and the consumer, which are widely promoted and used in the literature, each have their own limitations, we introduce a modified formula for the net trade balance of carbon at the country level. To do this, we examine the extent to which trade flows for a given country increase or decrease global emissions relative to the virtual situation where imports would have been produced in the consumer country. We argue that it would be fair for countries to retain responsibility for the additional emissions they create when trading. We then discuss the incentives provided by the modified liability rule to reduce emission intensity and extend our formula to include trade in intermediate goods. Finally, we illustrate our concept using World Bank and OECD data on trade flows and emission intensity ratios. We characterize six groups of countries according to the respective order of their producer, consumer and our new liability rule.

William D. Nordhaus : Intégrer le changement climatique dans l’analyse macroéconomique de long terme / Katheline Schubert, Revue d’économie politique, vol. 129, 2019/6, pp. 887-908 lien

Cet article s’inscrit dans la tradition de la Revue d’Économie Politique de présenter chaque année les contributions des nouveaux « prix Nobel d’économie ». Il est consacré à William Nordhaus, récompensé pour avoir intégré le changement climatique dans l’analyse macroéconomique de long terme. Je présente tout d’abord le modèle DICE, en détaillant ses équations et la manière dont est effectuée la calibration. Je montre ensuite comment DICE est utilisé pour calculer le coût social du carbone. Je détaille enfin un certain nombre des très nombreuses extensions du modèle qui existent à ce jour, pour mettre en évidence la puissance du cadre d’analyse, ses limites aussi, et les voies de progrès.

Risques climatiques : six Français sur dix sont d’ores et déjà concernés. France. Commissariat général au développement durable, janvier 2020, 4 p. (Data-lab) lien

La mortalité liée aux risques naturels majeurs d’origine climatique est modeste en France. Toutefois, dans le contexte du changement climatique, le nombre d’événements naturels dommageables pour la population, les biens et l’environnement est susceptible de s’accroître. En 2016, les risques climatiques concernent potentiellement six Français sur dix. La vulnérabilité des territoires dépend également de l’exposition des différents pans de l’économie locale, exposition qui présente de fortes disparités entre les territoires.


Vous aimerez aussi...