Energie : papiers de recherche moissonnés (18/06/2020)

Rapport : Les réseaux d’électricité, vecteurs du nouveau modèle européen décarboné / Michel Derdevet, Synopia, 8/05/2020 lien
Chauffage électrique en France : une bonne idée pour le climat ? / Brice Castelli, Sébastien Girault, Natan Leverrier, Alexandre Joly, Carbone 4, juin 2020, 28 p. lien

Bien que l’hiver dernier ait été le plus chaud en France depuis le début du XXe siècle (avec une moyenne de 2 à 3° C au-dessus des normales de saison), la consommation électrique a encore atteint son pic à cette période de l’année. Pour répondre à un tel pic, il faut alors faire appel à des moyens de production flexibles comme des centrales thermiques à flamme (charbon, fioul, gaz), de l’hydroélectricité ou du nucléaire. Or, les moyens thermiques sont beaucoup plus carbonés que le nucléaire et l’hydroélectricité prépondérants en temps normal. Se pose alors la question suivante : le chauffage électrique est-il vraiment une bonne solution, dans la mesure où ses périodes d’activations nécessitent d’activer des centrales carbonées ? Ne vaut-il pas mieux utiliser du chauffage au gaz ?

World Energy Investment 2020. Paris : IEA, June 2020, 207 p. lien

The worldwide economic shock caused by the Covid-19 pandemic is having widespread and often dramatic effects on investments in the energy sector. Based on the latest available data, the International Energy Agency’s World Energy Investment 2020 provides a unique and comprehensive perspective on how energy capital flows are being reshaped by the crisis, including full-year estimates for global energy investment in 2020. Now in its fifth edition, the World Energy Investment report is the annual IEA benchmark analysis of investment and financing across all areas of fuel and electricity supply, efficiency, and research and development. In addition to a full review of the 2019 trends that preceded the crisis, this year’s analysis highlights how companies are now reassessing strategies – and investors repricing risks – in response to today’s profound uncertainties and financial strains. The energy industry that emerges from this crisis will be significantly different from the one that came before. The vulnerabilities and implications vary among companies, depending on whether they are investing in fossil fuels or low-carbon technologies, as well as across different countries. The new report assesses which areas are most exposed and which are proving to be more resilient. The analysis also provides crucial insights for governments, investors and other stakeholders on new risks to energy security and sustainability, and what can be done to mitigate them.

Les nouvelles configurations des marchés du GNL et leurs implications géopolitiques, La Lettre de l’IRIS, n°758, 4/06/2020

Dans le cadre de l’Observatoire de la sécurité des flux et des matières énergétiques soutenu par la DGRIS du ministère des Armées, l’IRIS, en consortium avec Enerdata et Cassini, publient leur troisième étude portant sur les importantes évolutions du marché du Gaz naturel liquéfié (GNL) et ses conséquences géopolitiques… lire


Vous aimerez aussi...