Revue de presse – 03/07/2020

Climat : les entreprises sont tout sauf préparées au risque, Les Echos, 03/07/2020

Les causes potentielles d’une grave crise systémique sont réunies, prévient le cabinet de conseil McKinsey dans un rapport publié ce vendredi. Les villes côtières de l’Europe occidentale pourront-elles survivre à la montée des eaux ? Allons-nous vers une Méditerranée sans climat méditerranéen ? Le marché immobilier de la Floride restera-t-il à flot ? Fera-t-il trop chaud en Inde pour travailler ? Ces questions, qui illustrent quelques-uns des bouleversements que la planète risque de connaître d’ici à 2050 avec le dérèglement climatique, les entreprises et les décideurs politiques doivent se les poser maintenant et pas dans cinq ou dix ans, alerte la société de conseil McKinsey dans un rapport publié ce vendredi… lire

« Jamais s’adapter n’est apparu aussi vital » / Pascal Picq, paléoanthropologue, La Tribune, 03/07/2020

Il y a les enseignements durables circonscrits au moment du confinement. Parmi eux, les technologies de la communication et les réseaux sociaux, délétères lorsqu’ils fragmentent les bases anthropologiques de la vie communautaire se sont, là, révélés salvateurs pour supporter le trop-plein de proximité et maintenir voire régénérer le lien affectif. Aussi, la confrontation intime à l’espace et au temps, exposant là de nouvelles vulnérabilités… lire

A-t-on atteint le « pic pétrolier » ?, La Tribune, 03/07/2020

À l’image du géant pétrolier Royal Dutch Shell et de son rival BP, les compagnies pétrolières sont en train de revoir à la baisse leurs estimations des cours pétroliers pour l’avenir, un mouvement encouragé par la crise liée au Covid-19, qui a fait chuter la demande en or noir. Peut-on, pour autant, parler de tendance de fond ?… lire

Sortie du charbon : l’offensive de la place financière de Paris, Les Echos, 03/07/2020

Un an après s’être engagés à sortir du charbon d’ici à la mi-2020, les groupes financiers français sont quasiment tous dans les clous. Si elle mène ce projet à terme, la place de Paris pourrait faire figure d’exemple à l’international. L’été dernier, les acteurs de la place financière de Paris promettaient de définir leur stratégie pour sortir du charbon d’ici à la mi-2020. A en croire Finance for Tomorrow (FFT) – la branche de Paris Europlace lancée en juin 2017 pour promulguer la finance verte – c’est quasiment chose faite pour les plus gros acteurs. « D’ici à fin 2020, tous les grands acteurs de la place de Paris auront défini leur stratégie de sortie du charbon », affirme FFT. Le calendrier ne sera pas exactement tenu, mais, entre-temps, la crise du Covid-19 est passée par là… lire

« En sacrifiant des fleurons industriels pour “sauver la planète”, la France fait rire », entretien avec Philippe Manière, ancien journaliste, Le Figaro, 03/07/2020

J’ai été choqué par la logorrhée germanopratine qui s’est abattue sur le pays au printemps, ces analyses grandiloquentes et niaises venant aussi bien d’Isabelle Adjani que de Laurent Berger ou même d’Emmanuel Macron. Yannick Jadot a ainsi exigé « un Grenelle du monde d’après » . Pourquoi pas des « États généraux de l’au-delà » , tant qu’on y est ? Le reste du monde a réagi à l’épidémie en se demandant comment panser les plaies. Nous avons voulu, nous, les penser, en désirant leur « trouver un sens » Or, fondamentalement, une maladie n’a pas de sens. Que l’on réponde « odieuse mondialisation financière » ,« méchants supertankers » ou « besoin d’ISF » , quand un Chinois fait son repas d’un pangolin pas frais, c’est proprement bouffon. Les épidémies, peste, choléra ou polio, existent de toute éternité, elles n’ont pas attendu les fonds de pension et les multinationales… lire

Pour réduire les émissions de CO2, il faut innover davantage / Fatih Birol, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Le Figaro, 03/07/2020

Les dépenses de R&D sont insuffisantes pour atteindre la neutralité carbone en 2050, pointe l’AIE. Les objectifs climatiques, qui visent un niveau zéro d’émissions nettes de gaz à effets de serre à l’horizon 2050, sont loin d’être atteints. « S ans une nette accélération des innovations en faveur de l’énergie propre, il sera quasiment impossible d’y arriver »… lire

L’écologie municipale, ou la ville face à son histoire, Libération, 03/07/2020

Les Verts élus dans les grandes villes doivent faire un choix : se focaliser sur la qualité de vie de leurs administrés au risque de renforcer la fracture entre centres urbains et périphéries, ou au contraire renouer avec les territoires fantômes que les métropoles consomment et consument… lire

Le plan de l’armée française pour réduire son empreinte CO2, Les Echos, 03/07/2020

La ministre des Armées, Florence Parly, a présenté les résultats d’un groupe de travail ayant pour objet de réduire la consommation d’énergie des Armées. Passer le vert kaki en vert clair relève de la gageure. Mais l’apprentissage de la sobriété énergétique vaut aussi pour les armées, a décidé la ministre des Armées, Florence Parly, qui présente ce vendredi la nouvelle « stratégie énergétique de défense » des armées. Symboliquement, elle a choisi de le faire au sein du Service des essences des armées à Chalon-sur- Saône, un lieu de stockage stratégique de carburant. Dans l’immédiat, la crise du Covid a mis en évidence la nécessité de « faire des provisions » pour garantir son autonomie. Aussi la ministre va-telle d’abord annoncer une mesure plutôt kaki, à savoir la nécessité de renforcer les stocks de produits pétroliers pour ne pas être pris au dépourvu… lire

Radioactivité mystérieuse en Europe du Nord, Le Figaro, 03/07/2020

La Finlande, la Suède et la Norvège ont relevé ces derniers jours de faibles niveaux inhabituels de composés radioactifs d’origine humaine. Une pollution inoffensive pour l’homme. D’où vient cette hausse des taux de radioactivité relevée par les réseaux de surveillance suédois, norvégien et finlandais ? Parmi les radionucléides artificiels détectés dès la première semaine du mois de juin, des traces d’iode-131, puis de cobalt-60, de césium-134, de césium-137, et de ruthénium-103. Un cocktail toutefois faiblement dosé qui « ne présente pas de risque pour la population ou l’environnement » , assure l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). La France semble elle aussi préservée : aucune « élévation anormale de la radioactivité dans l’air sur la période du début du mois de juin n’a pour l’instant été détectée»… lire

La réhabilitation d’une profession : économiste, Les Echos, 03/07/2020

La nouvelle génération d’économistes, à l’image d’Esther Duflo, a révolutionné la discipline en partant de démarches empiriques et en travaillant sur des masses de données désormais disponibles. Pour autant, la macro-économie reste toujours en panne d’un modèle qui viendrait réinventer le capitalisme. Et le politique du même coup… lire

Pollution de l’air : l’Etat sous la menace d’une lourde sanction, Le Monde, 03/07/2020

Le rapporteur public du Conseil d’Etat va proposer une « astreinte » financière. C’est un nouveau coup de semonce pour le gouvernement. Après les urnes et la vague verte, il pourrait provenir cette fois du Conseil d’Etat. La plus haute juridiction administrative doit se réunir vendredi 3 juillet, en assemblée, pour examiner un recours visant le non-respect par l’Etat des normes sanitaires en matière de pollution de l’air… lire

Le télétravail permettrait de réduire de 1,3% les émissions de gaz à effet de serre en France, La Tribune, 03/07/2020

Adopté par 41% des actifs pendant le confinement, le télétravail offrirait « un potentiel considérable » pour réduire la congestion des routes et donc les émissions de gaz à effet de serre, selon l’Ademe. Recommandé par le gouvernement comme moyen de lutte contre le Covid-19, le travail à distance s’est largement démocratisé durant le confinement. Ce mode de fonctionnement, apprécié par plus de 70% d’actifs, pourrait à l’avenir contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre, selon le rapport de l’Ademe – l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie – présenté aujourd’hui… lire

« Nord Stream 2 » compromis par les sanctions américaines, Les Echos, 03/07/2020

Le Sénat des Etats-Unis veut durcir le régime de sanctions pour empêcher l’achèvement du pipeline qui doit acheminer le gaz russe vers l’Allemagne en passant sous la mer Baltique. Déjà fragilisé, le projet de pipeline de Gazprom entre la Russie et l’Allemagne paraît menacé aujourd’hui. Les Etats-Unis ont relevé d’un cran leur offensive alors même que le gazoduc de 1.200 kilomètres baptisé « Nord Stream 2 », posé au fond de la mer Baltique, est achevé à 94 %. Seule une portion de 150 kilomètres dans les eaux danoises reste à installer. Le Sénat américain envisage d’imposer des sanctions plus sévères encore contre les entreprises qui participent au chantier… lire

Haro sur la « bétonisation » : la percée verte aux municipales inquiète le monde du logement, La Tribune, 03/07/2020

Le secteur du logement va-t-il pâtir de la percée écologiste observée lors des dernières élections municipales? Depuis l’arrivée au pouvoir en 2014 d’Éric Piolle à Grenoble par exemple, le nombre de permis de construire des logements y a chuté de près de 40%. À Bordeaux, le candidat des écologistes et de la gauche Pierre Hurmic fraîchement élu promet quant à lui de « geler les programmes immobiliers » pour lutter contre la « bétonisation » supposée de la ville. Des prises de position qui inquiètent les professionnels de la filière… lire

Automobile : les émissions de CO2 des voitures neuves chutent d’un coup, Les Echos, 03/07/2020

Après deux ans de hausse, le niveau moyen des rejets de dioxyde de carbone est passé de 112 grammes par kilomètre, en 2019, à 99 grammes depuis le début de l’année. Le résultat des objectifs contraignants fixés par Bruxelles. Bonne nouvelle pour la lutte contre le changement climatique : depuis le début de l’année, les voitures neuves immatriculées en France émettent sensiblement moins de CO2. Selon les données collectées par le spécialiste des données AAA Data pour « Les Echos », les 715.804 voitures neuves immatriculées dans l’Hexagone au premier semestre 2020 émettent en moyenne 99 grammes de dioxyde par kilomètre, mesurées avec la norme NEDC. En 2019 et 2018, la moyenne du marché était encore à 112 grammes… lire


Vous aimerez aussi...