Revue de presse – 23 juillet 2020

Hydrogène : énième utopie de l’UE ou comment se chauffer en brûlant des sacs Louis Vuitton ! / Samuele Furfari, professeur en géopolitique de l’énergie à l’Université Libre de Bruxelles, La Tribune, 23/07/2020

L’hydrogène « propre », c’est-à-dire produit à partir de l’électricité générée par les énergies renouvelables intermittentes, a le vent en poupe et fait l’objet d’une promotion par la Commission européenne. Pourtant, en examinant les faits, cette solution relève davantage de l’utopie promue à des fins politiques que d’une alternative viable pour l’avenir… lire

L’énergie renouvelable électrique passe un cap historique en Europe, Les Echos, 23/07/2020

Pour la première fois au cours du premier semestre 2020, les énergies renouvelables ont généré plus d’électricité dans les 27 pays de l’Union européenne que les combustibles fossiles. La croissance des capacités de production solaire et éolienne et le recul de la demande ont favorisé cette bascule… lire

Les éoliennes françaises se préparent déjà à leur seconde vie, Les Echos, 23/07/2020

A partir de 2023, en moyenne 1 gigawatt de capacités de production électriques éoliennes arriveront en fin de vie, chaque année. Les développeurs de parcs renouvelables veulent réinvestir dans ces sites qui bénéficient d’une exposition au vent très favorable… lire

Les projets de néobanques vertes bourgeonnent avec leur lot de promesses, La Tribune, 23/07/2020

Plusieurs fintech tricolores veulent donner la possibilité aux particuliers de financer la transition écologique en adoptant un compte en banque durable et transparent. Encore à l’état de projet, ces néobanques prévoient de se lancer d’ici la fin de l’année. Parviendront-elles à créer une vraie alternative aux banques traditionnelles ?… lire

Les Etats-Unis tentent de bloquer le gaz russe, La Croix, 23/07/2020

La Chambre des représentants a validé, le 21 juillet, le renforcement des sanctions contre les sociétés impliquées dans la construction du gazoduc Nord Stream 2, qui doit relier la Russie à l’Europe par la mer. Après les menaces, le passage à l’acte. Lors d’une conférence de presse le 15 juillet, Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, avait évoqué la perspective d’adopter des sanctions plus dures pour empêcher la mise en service du projet de gazoduc Nord Stream 2. Ce chantier doit permettre de doubler le volume des livraisons de gaz naturel russe vers l’Europe occidentale, en passant sous la mer Baltique pour arriver en Allemagne… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search