Revue de presse – 18/09/2020

En été, la France a déjà rallumé ses centrales à charbon, Les Echos, 18/09/2020

Si la crise du Covid-19 et, surtout, les mesures de confinement ont provoqué une chute drastique des émissions de CO2 au printemps, d’autres effets viennent aujourd’hui nettement contrebalancer ces bonnes nouvelles pour le climat. Selon les données publiées par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE, la France a allumé ses centrales à charbon ces dernières semaines. Ce jeudi 17 septembre, elles fournissaient 2 % du mix électrique national, soit 824 mégawatts, à la mi-journée… lire

Nouveau « coup de pouce » aux certificats d’économie d’énergie, Les Echos, 18/09/2020

Le ministère de la Transition écologique vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle offre « coup de pouce », financée par les primes à la rénovation thermique des bâtiments. Il n’y a pas que MaPrimeRénov sur laquelle mise le gouvernement pour pousser les propriétaires à isoler leur bien et à en rendre le chauffage plus performant. Les certificats d’économie d’énergie (CEE), qui complètent déjà cette aide, la principale en matière de rénovation énergétique des logements, vont être davantage mobilisés. Le ministère de la Transition écologique vient d’annoncer qu’il allait donner un nouveau « coup de pouce » à ce dispositif financé par des « obligés »… lire

Pétrole : l’Opep contrainte au statu quo, Les Echos, 18/09/2020

Les ministres du cartel des pays producteurs tenaient une réunion virtuelle jeudi, alors que la consommation mondiale de brut tarde à se rétablir. Réduire encore plus la production pour soutenir les cours semble difficile. L’Opep peut-elle encore influencer les cours du pétrole ? Alors que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole fêtait ses soixante ans cette semaine, la question se pose avec une nouvelle acuité. « La capacité de l’Opep à diriger le marché pétrolier en sa faveur n’a jamais été autant remise en question qu’aujourd’hui », estime Edoardo Campanella, économiste chez UniCredit. Les ministres des treize pays membres se sont réunis jeudi par visioconférence avec les dix pays alliés de l’Opep, menés par la Russie… lire

Éviter le scénario catastrophe / Nikos Smyrnaios, maître de conférences, L’Humanité, 18/09/2020

Depuis de nombreux mois, les relations entre la Turquie et la Grèce se dégradent. Chaque jour, la tension monte entre les forces armées de deux pays avec le risque croissant d’un accident qui déclencherait une guerre aux frontières de l’Europe… lire

La Chine s’installe au Moyen-Orient, Le Monde, 18/09/2020

Quelle grande puissance peut se targuer d’être célébrée dans tout le Moyen-Orient sans jamais froisser personne ? Se vanter d’être populaire en Iran comme en Arabie saoudite, les frères ennemis du golfe Arabo-Persique ? Etre très bien accueillie chez les Israéliens sans être en mauvais termes avec les Palestiniens ? Appréciée à Ankara, mais aussi à Damas, alors que la Turquie s’est emparée d’une partie de la Syrie ? Disposer du luxe de n’attirer l’hostilité d’aucunes des tribus libanaises ?… lire

Qu’avons nous fait de l’Accord de Paris sur le climat ?, Les Echos, 18/09/2020

Dans un livre engagé, Laurent Fabius, qui présida la COP21 de 2015, alerte sur le maigre bilan de l’Accord de Paris sur le climat, cinq ans après. Il est inquiet Laurent Fabius. Une inquiétude qui transpire dès l’entame de son nouveau livre « Rouge carbone » où l’ancien président de la COP21, qui déboucha, en 2015, sur le fameux Accord de Paris sur le climat, fait le point, cinq ans après, sur cette négociation historique mais, hélas, bien décevante dans ses résultats. Dans ce livre militant, où la clarté de la démonstration est proprement lumineuse, Laurent Fabius, avec passion, s’efforce de remettre les esprits à l’endroit… lire

Climat : Sopra Steria, Capgemini et Atos redoublent d’ambition, Les Echos, 18/09/2020

Sopra Steria vise le « zéro émission nette » d’ici à 2028, un engagement à réduire au maximum les émissions carbone inévitables. Capgemini et Atos se sont eux aussi fixé des objectifs de décarbonation plus exigeants. Dans les services numériques, la traque aux émissions de carbone est lancée. Dans huit ans, Sopra Steria entend avoir atteint l’objectif de « zéro émission nette » . En clair, l’entreprise, déjà neutre en carbone depuis 2014 grâce à la compensation de ses émissions, veut réduire au maximum celles qui ne peuvent être évitées en investissant dans des projets de capture de carbone. Le groupe compte, par exemple, financer des programmes de plantation d’arbres, et regarde notamment en Afrique… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2020, 18 septembre). Revue de presse – 18/09/2020. Veille énergie climat. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odgf

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search