Revue de presse – 6/10/2020

Rénovation thermique, chantier sans fin, Le Monde, 6/10/2020

Rénover le parc immobilier d’ici à 2050 est l’objectif fixé par le gouvernement, qui a annoncé y consacrer près de 7 milliards d’euros supplémentaires dans le cadre du plan de relance. Mais, avec 35 millions de logements, les coûts s’annoncent titanesques… lire

Le conflit du Haut-Karabakh se propage hors de l’enclave, Le Monde, 6/10/2020

L’Arménie et l’Azerbaïdjan s’accusent mutuellement de bombarder des zones urbaines, en dehors même du territoire séparatiste. Vidéos contre vidéos, déclarations belliqueuses, accusations et démentis des deux côtés : le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan pour la possession du Haut-Karabakh, dans le Caucase du Sud, a franchi un nouveau palier, dimanche 4 octobre, avec des bombardements visant des zones urbaines… lire

Les fonds thématiques durables surfent sur la vague de la finance responsable, Les Echos, 6/10/2020

L’investissement durable se décline de plus en plus souvent en stratégies plus lisibles, ciblées vers un thème précis. Une tendance lourde qui répond aux attentes des particuliers comme des investisseurs institutionnels. La gestion durable représente aujourd’hui l’un des segments de marché les plus dynamiques. Une véritable aubaine pour des gérants actifs menacés par la concurrence de la gestion indicielle… lire

Quand la planète s’enrhumait… et se réchauffait, La Croix, 6/10/2020

L’histoire des variations climatiques n’a pas commencé avec l’action de l’homme. Loin de relativiser la gravité de la situation actuelle, étudier le passé permet de nous alerter sur l’avenir. Au-dessus des – 63 °C de température moyenne sur Mars et bien au-dessous des 477 °C sur Vénus, la Terre se maintient depuis plusieurs milliards d’années dans un climat compatible avec la vie. « À l’exception de deux épisodes de dérégulation massive où elle a pu s’englacer totalement (1) , notre planète a toujours su réguler la température à sa surface, en premier lieu grâce à son atmosphère » , explique le climatologue Gilles Ramstein, du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE). Deux principaux gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone et le méthane, se sont en effet maintenus à des taux suffisants dans l’atmosphère. Sans eux, et sans la vapeur d’eau, la planète grelotterait aujourd’hui sous la barre des – 15 °C… lire

« Ces phénomènes vont voir leur intensité augmenter à chaque degré de réchauffement » / Véronique Ducrocq, chercheuse à Météo France, Le Monde, 6/10/2020

Véronique Ducrocq est chercheuse à Météo France et coordinatrice du projet HyMeX, un programme international qui a mobilisé 400 scientifiques sur dix ans (2010-2020) afin d’améliorer la compréhension et la modélisation du cycle de l’eau en Méditerranée… lire

Les importations ternissent le bilan climatique de la France, Les Echos, 6/10/2020

La France doit baisser ses émissions de gaz à effet de serre liées aux importations de 65 % d’ici à 2050, indique un rapport du Haut Conseil pour le climat. Un objectif réaliste, si on aide les entreprises à décarboner leur chaîne de valeur… lire

La pénurie de nickel menace la transition énergétique, Les Echos, 6/10/2020

Les batteries de voitures électriques vont faire exploser la demande en nickel. Les projets en cours ne suffiront pas à y répondre. Les industriels craignent un goulet d’étranglement. Les résidus miniers en Indonésie menacent l’environnement et la biodiversité sous-marine… lire

“Pour réguler les Gafa, il faut attaquer leur modèle économique” / Joëlle Toledano, économiste, professeur émérite à l’université Paris-Dauphine, La Tribune, 6/10/2020

Créer un nouvel organe européen capable d’aller inspecter les algorithmes des Gafa, imposer des régulations concernant
directement Google, Apple, Facebook et Amazon et interdire certaines pratiques qui étouffent la concurrence… Dans son dernier ouvrage, l’économiste Joëlle Toledano, professeur émérite à l’université Paris-Dauphine, prône un “changement d’approche” de la régulation européenne, pour “enfin faire respecter l’état de droit” aux géants du Net américains. Entretien… lire

Ainsi soit le néolibéralisme / Michel Santi, économiste, La Tribune, 6/10/2020

Peu importe le parti au pouvoir, car il ne faut pas mettre en cause les individus, fussent-ils Premiers ministres ou présidents de la République. C’est une puissance irrésistible, une sorte de déterminisme qui impose une continuité lourde, au long cours, contre vents et marées. Le capitalisme oligarchique neutralise effectivement voire stérilise – tout sur son passage. Jürgen Habermas (ndlr : philosophe et théoricien des sciences sociales) avait visé juste en qualifiant le rouleau compresseur économique de « théologie contemporaine », que nul n’ose pourtant ouvertement citer ou nommer, un peu comme si elle faisait partie d’un sacré qui ne peut ni ne doit s’articuler. Mentionnez-la dans un entretien télévisé et vous êtes un paria. Stigmatisez- la dans un article et vous passez pour un fantaisiste. Cette théologie sans nom s’avère indéfinissable et tabou, y compris pour celles et ceux qui en ont conscience. Imaginez si les Soviétiques de l’époque n’avaient jamais entendu parler du communisme, tout comme il est aujourd’hui impensable de l’évoquer : le néolibéralisme ! lire


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Céline Rival (6 octobre 2020). Revue de presse – 6/10/2020. Veille énergie climat. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/odgs


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search