Revue de presse – 8/10/2020

Les éoliennes flottantes, ces géants de la mer qui attisent les convoitises, Le Figaro, 8/10/2020

Total investit dans un projet expérimental en Méditerranée. Les énergéticiens se préparent aux appels d’offres que la France lancera ces prochains mois. Des pales de plus de 100 mètres de long tournant au sommet d’un mât de 150 mètres de haut, le tout flottant à bonne distance des côtes pour capter les vents du large. Les éoliennes flottantes font figure de nouvelle frontière des énergies renouvelables, avec leurs turbines de 15 mégawatts (MW), cinq fois plus puissantes que leurs consoeurs à terre. Le groupe Total a annoncé mercredi qu’il prenait une participation de 20 % dans la ferme flottante expérimentale EolMed. Opéré par Qair, un spécialiste des énergies renouvelables, ce projet prévoit l’installation, en 2022, de trois engins de 10 MW à 18 km au large de Port-la-Nouvelle, en Méditerranée… lire

L’Union européenne fera subir des « stress tests climatiques » aux projets qu’elle finance, Les Echos, 8/10/2020

La loi climat débattue à Bruxelles s’enrichit d’un dispositif visant à éviter les surcoûts liés au financement d’infrastructures
insuffisamment adaptées aux chocs climatiques à venir. Entamé mardi à Bruxelles, le débat parlementaire sur la future loi climat de l’Union Européenne (UE), qui s’est achevé sur un vote final mercredi en fin de journée, n’a pas seulement porté, loin s’en faut, sur l’objectif de neutralité carbone en 2050 et sur le taux de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) à atteindre en 2030. Un taux sur lequel une majorité d’eurodéputés, incluant des représentants du PPE, en plus de ceux des Verts, du Parti socialiste et des libéraux du groupe Renaissance, s’est retrouvée pour le porter à 60 %. Mais ce chiffre n’engage encore qu’eux et il vise surtout à faire pression sur les Etats pour qu’ils se montrent plus ambitieux, la plupart étant sur une ligne de 55 %, celle défendue par Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission… lire

« Le changement climatique est lié à des enjeux de pouvoir, de dette, de conquête », Libération, 8/10/2020

Pour Jean-Baptiste Fressoz et Fabien Locher, cela fait cinq siècles que l’évolution des climats préoccupe les humains et que, au-delà du cercle scientifique, le sujet est central dans les débats politiques et sociaux. C’est un fait : dans le Connecticut comme dans de nombreuses contrées du globe, la température augmente. Ce constat, cité dans les Révoltes du ciel. Une histoire du changement climatique XVe-XXe siècle par Jean-Baptiste Fressoz et Fabien Locher, remonte à 1662. Winthrop, gouverneur de la province du Nouveau Monde, espère convaincre Charles II que la colonisation a adouci le climat grâce aux défrichements… lire


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Céline Rival (8 octobre 2020). Revue de presse – 8/10/2020. Veille énergie climat. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/odgu


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search