Revue de presse – 9/10/2020

Virage à Wall Street: le pétrolier ExxonMobil dépassé en Bourse par un spécialiste des énergies renouvelables, La Tribune, 9/10/2020

NextEra, le plus gros générateur d’énergie éolienne en Amérique du Nord et l’un des plus importants producteurs d’énergie solaire aux États-Unis, affiche une capitalisation boursière de 145 milliards de dollars, contre 142 milliards à Exxon, dont la valeur s’est effondrée depuis son pic de 2014 au point où la société a été récemment expulsée du Dow Jones. ExxonMobil était membre de cet indice regroupant les trente entreprises vedettes de la place financière newyorkaise depuis 1928… lire

Contre les pétroliers, la gauche européenne marque un point, L’Humanité, 9/10/2020

Le Parlement européen a adopté un amendement qui demande que les investissements fossiles étrangers cessent d’être protégés par un traité en vigueur depuis 1994… lire

RTE se voit en chef d’orchestre de la transition énergétique, Les Echos, 9/10/2020

Porté à la présidence de RTE début septembre, Xavier Piechaczyk veut muscler le rôle du réseau de transport d’électricité dans la gestion des coûts et de l’empreinte environnementale des investissements publics déployés pour la transition énergétique… lire

Veolia-Suez, ou la chimère du « nouveau capitalisme », Le Monde, 9/10/2020

Esprit de la loi Pacte, es-tu là ? On le cherche en vain dans l’opération Suez-Veolia qui agite la place de Paris depuis que le numéro un mondial de l’eau et des déchets a dévoilé, le 30 août, son projet de mettre la main sur son rival historique. Et c’est peu dire que le tour pris par cette offre publique d’achat (OPA) a suscité la colère du ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire, qui doit défendre son projet de loi de finances 2021 et veiller à l’exécution du plan de relance de 100 milliards d’euros dans une France en pleine récession… lire

Paris et Bruxelles se donnent deux mois pour trancher l’avenir d’EDF, Les Echos, 9/10/2020

Les pouvoirs publics souhaitent trouver un accord sur la refonte de la régulation du nucléaire historique avec Bruxelles dans les tout prochains mois. Pour y parvenir, sans entraver la concurrence, EDF pourrait devoir éclater ses activités dans trois entités différentes… lire

Les petits calculs d’EDF pour faire oublier les défauts de Tricastin, Libération, 9/10/2020

Nucléaire ENQUÊTE La centrale de la Drôme, vieille de 40 ans, serait en passe d’obtenir une prolongation de fonctionnement de dix ans. Or des fissures dans la cuve du réacteur numéro 1 alarment des scientifiques, qui pointent auprès de «Libération» les risques en matière de sûreté… lire

Grenoble finaliste et… officiellement élue Capitale verte Européenne !, La Tribune, 9/10/2020

Elle l’attendait depuis plusieurs mois… Grenoble était l’une des quatre finalistes en lice pour le titre de Capitale Verte Européenne 2022. Ce titre, lancé en 2008 par la Commission Européenne, récompense les « Green cities – fit for life » et fait de la ville retenue l’ambassadeur des transitions à l’échelle européenne durant une année. Elle est désormais élue officiellement ce soir, devant Dijon, Talinn ou encore Turin… lire

Le protoxyde d’azote, l’autre gaz à effet de serre qui menace le climat, Les Echos, 9/10/2020

Généré par les engrais utilisés en agriculture, ce gaz à effet de serre bien moins connu que le CO 2 a vu sa quantité dans l’atmosphère augmenter de 20 % depuis l’ère préindustrielle, selon une étude publiée dans la revue « Nature ». Un rythme dangereux, alertent les scientifiques. Seule l’Europe parvient à réduire ses émissions… lire

Berlin renonce à sanctionner le gazoduc russe Nord Stream, Le Figaro, 9/10/2020

Le projet pouvait être visé en représailles à l’empoisonnement de Navalny. Mais le lobby pro-Gazprom veille. Le gouvernement allemand n’a pas l’intention de sanctionner la Russie par la voie du gaz. L’hypothèse de geler le projet Nord Stream 2, évoquée par Angela Merkel au lendemain de l’empoisonnement d’Alexeï Navalny, ne figure plus à l’agenda de la présidence de l’UE, tel que dévoilé par Berlin. L’émotion politique désormais retombée, les partisans de ce gazoduc destiné à alimenter l’Allemagne en gaz russe redonnent de la voix. « Il est problématique de remettre tous les mois en question des projets conçus pour durer plusieurs décennies » , a défendu dans le Handelsblatt, le ministre de l’Économie Peter Altmaier,
membre de la CDU… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search