Revue de presse – 22/10/2020

La très lourde facture économique de la pollution atmosphérique, Le Monde, 22/10/2020

La mauvaise qualité de l’air coûterait en moyenne 1 000 euros par habitant dans 432 villes européennes, dont 67 françaises. La pollution de l’air n’est pas seulement à l’origine de dizaines de milliers de décès prématurés chaque année (plus de 400 000 au niveau européen, dont au moins 48 000 en France), elle a également un coût économique, tout aussi exorbitant, mais moins bien documenté. Selon une étude publiée mercredi 21 octobre, celui-ci dépasserait 166 milliards d’euros par an à l’échelle des principales villes européennes, avec une moyenne d’environ 1 000 euros par habitant. L’ardoise atteindrait 3,5 milliards d’euros pour Paris, avec une moyenne de 1 600 euros par habitant… lire

Barbara Pompili : « J’aurai réussi quand on aura rendu l’écologie banale », Libération, 22/10/2020

Difficile d’être ministre de la Transition écologique sous Macron. Plus de trois mois après son entrée au gouvernement, Barbara Pompili, quatrième à ce poste depuis 2017, tente de convaincre que l’exécutif tiendra sa promesse d’une «grande loi écolo» issue des travaux de la Convention citoyenne pour le climat (CCC). L’ex-EE-LV vient de transformer son courant En Commun en parti, avec l’espoir de gagner en poids politique… lire

La pollution de l’air coûterait 166 milliards d’euros par an en Europe, La Tribune, 22/10/2020

Paris arrive en septième place du classement des villes européennes qui payent le prix fort d’une mauvaise gestion de la qualité de l’air, selon le rapport d’une ONG basée à Bruxelles. Pour rappel, en juillet dernier, le Conseil d’Etat a condamné l’Etat français à une astreinte record pour la mauvaise qualité de l’air… lire

Au Royaume-Uni, les entreprises cotées vont devoir publier leurs risques climatiques, Les Echos, 22/10/2020

Le régulateur britannique doit dévoiler de nouvelles règles pour contraindre les entreprises à communiquer sur leur exposition aux risques climatiques. Le régulateur britannique n’a pas encore finalisé sa décision, mais les entreprises cotées outre-Manche peuvent déjà se faire une raison : elles devraient bientôt être contraintes de communiquer sur leur exposition aux risques climatiques, en se calant sur les recommandations de la Task Force on Climate-related Financial Disclosure (TCFD), qui opère dans le cadre du Conseil de stabilité financière (FSB). L’objectif : aider le marché à mieux « pricer » ces risques, et les investisseurs à faire des choix mieux informés… lire

Les Etats européens trouvent un accord pour une PAC plus verte, Les Echos, 22/10/2020

Les ministres de l’Agriculture des Vingt-Sept se sont entendus pour réserver 20 % des futures aides directes à des pratiques favorisant la lutte contre le réchauffement climatique. Le Parlement européen réclame des objectifs plus ambitieux. La nuit fut courte mais fructueuse. Mercredi matin, au terme de deux jours de très intenses discussions en Conseil à Luxembourg, les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne se sont mis d’accord sur une réforme de la politique agricole commune (PAC) marquée par des règles environnementales contraignantes, une première… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2020, 22 octobre). Revue de presse – 22/10/2020. Veille énergie climat. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odh4

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search