Revue de presse – 4/11/2020

Les réseaux électriques au défi de la transition énergétique, La Tribune, 4/11/2020

Pendant le premier confinement, la stabilité des réseaux électriques a été mise en danger dans plusieurs régions du monde en raison de la part croissante des énergies renouvelables dans le mix énergétique, souligne le nouvel observatoire de Capgemini. Une telle situation ne devrait pas se réitérer lors de cette deuxième vague de confinements, mais les difficultés du printemps dernier soulignent les défis que devront relever les gestionnaires de réseau dans les années à venir. En France, les énergies renouvelables devraient compter pour 40% du mix énergétique à l’horizon 2030, contre 22% aujourd’hui… lire

Négociations gazeuses autour de l’énergie, L’Humanité, 4/11/2020

Les négociations autour de la rénovation du traité sur la charte de l’énergie ont repris, cette semaine, entre la Commission et les États membres, dans la plus totale opacité. Tout se joue dans l’ombre et le silence, et pourtant : la crédibilité climatique de l’Europe tout entière dépend des discussions en cours entre la Commission européenne et les États membres de l’Union. Sans tambour ni trompette, le troisième round de négociations autour du traité de la charte de l’énergie (TCE) a repris cette semaine. Il devrait se conclure vendredi 6 novembre sans qu’aucune donnée en ait filtré, ouvertement du moins. « Même nous, députés européens, ne sommes informés de rien de ce qui se discute », précise Manon Aubry, élue de la France insoumise et membre de la Gauche unitaire européenne (GUE). Un huis clos révoltant tout autant qu’inquiétant, martèle la députée : « Cette opacité totale est la meilleure protection dont dispose le TCE. » Elle est de mise, en outre, depuis plus de vingt-cinq ans que la charte de l’énergie existe, au bénéfice de l’industrie fossile, et aux dépens des politiques de réduction des gaz à effet de serre… lire

Veolia accroît sa pression sur Suez et sur ses actionnaires, La Tribune, 4/11/2020

Le leader mondial du traitement de l’eau et des déchets promet de lancer une OPA à 18 euros par action dès que le conseil d’administration de Suez aura adopté un “accord de rapprochement”, en espérant ainsi mobiliser les actionnaires. Il menace également d’agir en justice… lire

Barrières à la sortie des énergies fossiles / Stefan Ambec et Claude Crampes, chercheurs, Toulouse School of Economics, La Tribune, 4/11/2020

Confrontées au ralentissement de leur activité pour cause de pandémie et de transition vers une économie décarbonée, les entreprises qui exploitent des gisements d’énergies fossiles vont devoir réduire leur activité, voire l’interrompre définitivement. Que deviendront alors leurs installations d’extraction ? L’arrêt de leur exploitation ne sera pas sans conséquences pour l’environnement et le climat… lire

« Cette OPA sur Suez se fera », Antoine Frérot, PDG de Veolia, Le Monde, 4/11/2020

Le PDG de Veolia incite les autres actionnaires à pousser le conseil d’administration à la démission. Un mois après le rachat des parts d’Engie dans Suez, Veolia n’est pas parvenu à nouer le dialogue avec son concurrent. Face à cette impasse, son PDG, Antoine Frérot, a décidé de contre-attaquer. Dans un entretien au Monde, il appelle les autres actionnaires de Suez à débarquer le conseil d’administration récalcitrant afin d’ouvrir la voie à la création d’un champion mondial de la transition écologique : « Le seul obstacle à cette OPA, c’est l’actuel conseil de Suez, et aucun obstacle ne nous arrêtera. »… lire

La mauvaise qualité de l’air, facteur de risques supplémentaire, Le Monde, 4/11/2020

Une étude internationale évalue à 15 % la part de décès dus au Covid-19 liée à l’exposition aux particules fines. Respirer un air de mauvaise qualité accroît le risque de mourir du Covid-19. Telle est la conclusion d’une étude internationale parue fin octobre dans la revue Cardiovascular Research. Selon les estimations des chercheurs, environ 15 % des décès dans le monde dus au Covid-19 pourraient être attribués à une exposition à long terme à la pollution de l’air. Une proportion qui monte à 27 % dans les régions les plus polluées de la planète, comme l’Asie de l’Est. Elle s’élèverait à 18 % en France, juste en dessous de la moyenne européenne, estimée à environ 19 %… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2020, 4 novembre). Revue de presse – 4/11/2020. Veille énergie climat. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odh8

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search