Revue de presse – 15/12/2020

Le Royaume-Uni se pose en champion du climat, La Croix, 15/12/2020

Pays hôte de la COP26 en novembre 2021, le Royaume-Uni se veut exemplaire dans la lutte contre le changement climatique. Un engagement pérenne, qui est aussi un pied de nez à l’Union européenne. Début décembre, l’annonce a eu le bel effet souhaité. Alors qu’il avait été le premier pays du G7 à inscrire la neutralité carbone dans sa loi, en 2019, le Royaume-Uni vient de revoir à la hausse ses ambitions en matière de baisse des gaz à effet de serre dès 2030, affichant un objectif de -68% par rapport à 1990. De quoi faire pâlir la France, qui vise les 40% de baisse – et même l’Union européenne. «Sauf que si le pays était resté dans l’UE, c’est à peu près ce qu’il aurait dû faire pour respecter la trajectoire globale des -55% visés par l’Union», fait observer Neil Makaroff, responsable des politiques européennes au Réseau action climat (RAC). Qu’importe : les Britanniques engrangent le bénéfice politique d’une ambition élevée. Tout en faisant un petit pied de nez au continent… lire

La bataille d’EDF, des salariés aux consommateurs, L’Humanité, 15/12/2020

Syndicats et partis politiques se mobilisent contre le projet Hercule, qui vise à démanteler l’opérateur historique au nom d’une « concurrence libre et non faussée » largement illusoire. Décryptage. Avec son projet Hercule, le gouvernement a réussi l’exploit de fédérer contre lui la totalité des syndicats d’EDF et une bonne partie des forces politiques du pays. Du PCF à certains députés LR, tous tirent désormais à boulets rouges contre ce plan de refonte de l’opérateur historique, à tel point que certains se prennent à espérer une bataille nationale, sur le modèle de ce qui avait été fait contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP)… lire

L’accord qui plombe le climat et les droits, L’Humanité, 15/12/2020

Union commerciale visant à protéger les investissements privés étrangers dans les énergies fossiles en Europe, le traité sur la charte de l’énergie nuit à l’environnement autant qu’aux droits sociaux, dénoncent de très nombreux acteurs. Il joue contre le climat et la démocratie économique. Il se fait outil antisocial quand le vent ne tourne pas en faveur du secteur privé, et anti-transition quand il n’est pas plaisant à l’industrie fossile. En France, aux Pays-Bas autant qu’en Italie, il freine la nécessaire sortie des hydrocarbures ou du charbon. En Bulgarie ou en Hongrie, il bloque la mise en œuvre de tarifications sociales de l’électricité. Longtemps, il est passé sous les radars, pourtant, il couve depuis bientôt trente ans, tel un volcan. Alors que sa conférence annuelle se tient ces 16 et 17 décembre, le traité de la charte de l’énergie (TCE) devrait faire parler de lui cette semaine, vivement, bien qu’à son corps défendant… lire

« L’État peut affirmer son rôle de chef d’orchestre » / Sébastien Menesplier, CGT-mines énergie, L’Humanité, 15/12/2020

Rédacteur en chef d’un jour de l’Humanité, le secrétaire général de la CGT mines-énergie explique se battre contre la casse finale du service public. Le projet Hercule, qui doit scinder EDF entre la production censée rester dans le giron public et les activités dites rentables partiellement privatisées, est très technique. Comment parvenez-vous à expliquer la mobilisation que vous menez depuis près d’un an avec les autres syndicats représentatifs du secteur, la CFDT, la CFE-CGC et FO, et qui a pris de l’ampleur ces dernières semaines ?… lire

De timides avancées sur le climat, Le Monde, 15/12/2020

Le sommet marquant les cinq ans de l’accord de Paris a rassemblé 75 pays lors d’une visioconférence. Les nombreuses vidéos projetées lors du Sommet sur l’ambition climatique, samedi12 décembre, n’auront pas été suffisantes. Ni celles montrant un futur catastrophique si nous ne réduisons pas nos émissions de gaz à effet de serre (inondations, sécheresses ou ouragans), ni celles présentant un tout autre avenir si nous parvenons à accélérer la transition écologique : énergies propres, emplois verts, agriculture durable. Une partie des 75 chefs d’Etat et de gouvernement invités à s’exprimer, notamment du Royaume-Uni, de l’Union européenne, de la Chine ou du Pakistan, se sont engagés à accroître leurs efforts. Mais ils ne sont pas à la hauteur de la lutte contre la crise climatique, qualifiée de « plus grand défi de notre temps » par de nombreux orateurs… lire

Google, géant vert ?, L’Humanité, 15/12/2020

L’entreprise américaine use de tous les stratagèmes pour verdir son activité. Une politique volontariste… mais en contradiction avec son modèle économique. Pendant des semaines, des utilisateurs du moteur de recherche Google ont cru voir un bug. Une petite feuille verte, traversant lentement leur écran, bercée par les vents numériques. Jusqu’à atteindre un lien hypertexte annonçant « Neutre en carbone depuis 2007 ». D’un simple clic, on accède à un bel exercice de communication, où Google tente de démontrer sa bonne foi climatique. À titre de comparaison, la France vise la neutralité carbone d’ici à 2050… lire

« Défendre le TCE va devenir intenable » / Julia Steinberger, chercheuse en économie écologique, université de Lausanne, L’Humanité, 15/12/2020

Alors qu’une sortie des énergies fossiles est urgente pour préserver le climat, le traité sur la charte de l’énergie complique
la tâche pour les États. Il faut y mettre fin, plaide Julia Steinberger, co-auteure principale du prochain rapport du Giec… lire

Climat : Paris veut créer un opérateur de compensation carbone avant les JO, La Tribune, 15/12/2020

Paris veut s’inspirer de La Rochelle, qui a créé une coopérative locale du carbone afin de financer des projets permettant de compenser les émissions de gaz à effet de serre de certaines entreprises de son territoire. La capitale va également créer un opérateur public pour accélérer sa transition énergétique et se doter d’un Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) parisien… lire

Plastique : les dangers d’une pollution incontrôlée, Le Monde, 15/12/2020

En France, 900 000 tonnes de déchets de ce type sont enfouies chaque année, note un rapport parlementaire. Un chiffre suffit à prendre la mesure du péril. Chaque minute, l’équivalent d’un camion-poubelle rempli de déchets plastiques se déverse dans les océans. Ce chiffre et bien d’autres, tout aussi impressionnants, sont compilés dans un volumineux rapport publié, lundi 14 décembre, par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst)… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search