Revue de presse – 22/12/2020

Les majors poussées à déprécier massivement leurs réserves d’or noir, Le Figaro, 22/12/2020

Pandémie mondiale, crise économique et guerre des nerfs entre pays producteurs. La tempête parfaite de 2020 a transporté les pétroliers dans un monde qu’ils ne croyaient pas avoir à affronter dès cette année. Où le pétrole n’a plus grand-chose de l’or noir qui a fait leur fortune et où les investisseurs ne veulent plus leur confier leurs milliards… lire

Le nucléaire, à pile et face, Le Monde, 22/12/2020

Une si longue attente… Des mots réaffirmant ses convictions, le soutien à un secteur nucléaire employant 220 000 salariés. Et puis la perspective d’une mise en chantier de réacteurs EPR après l’élection présidentielle de 2022 ce qui promet de belles joutes de campagne. Emmanuel Macron a entretenu l’espoir de cette filière, mardi 8 décembre, dans le discours prononcé sur le site Framatome du Creusot (Saône-et-Loire), l’usine où sont forgés les gros éléments des centrales ainsi que les pièces pour les bâtiments à propulsion nucléaire de la marine nationale. Le chef de l’Etat y voit l’emblème d’une industrie duale, pile civile et face militaire… lire

Millésime record pour le biogaz en France, Les Echos, 22/12/2020

Près de 80 nouveaux sites de production de gaz vert ont été raccordés au réseau français en 2020, augmentant les capacités installées de 56 %. La perspective d’une baisse des tarifs de rachat a conduit les porteurs de projet à avancer leur calendrier. Le gaz vert décolle enfin en France, et sa contribution au mix énergétique, si elle reste très minoritaire, commence à être significative. En cette fin d’année, le réseau gazier français est raccordé à 201 sites de production de biométhane, ce gaz renouvelable fabriqué à partir de résidus agricoles, de déchets organiques des ménages et des restaurants, ou encore de boues des stations d’épuration… lire

Les oppositions se multiplient contre l’essor des éoliennes, Le Figaro, 22/12/2020

Le cap fixé par le gouvernement suppose de construire 6 500 mâts supplémentaires. Pour affaiblir les contestations, la majorité a réduit les voies de recours. Le vent de la fronde contre les éoliennes s’amplifie. De multiples associations, locales ou nationales, enchaînent les recours contre la quasi totalité des projets de parcs. Elles ne manqueront pas de labeur ces
prochaines années : le gouvernement entend faire plus que doubler la part des éoliennes dans le mix électrique français d’ici à 2028. Durant les neuf premiers mois de 2020, les aérogénérateurs ont produit 8,9 % des électrons et devront en produire 20 % à horizon 2028, d’après la feuille de route gouvernementale, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)… lire

Chaudière à gaz : Sermeta suspend son projet d’agrandissement, Les Echos, 22/12/2020

Une nouvelle réglementation environnementale contraint Sermeta à mettre en veilleuse son projet d’agrandissement à Morlaix. Les chaudières à gaz dans les logements neufs ? Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, n’en veut plus. A partir de juillet 2021, dans le cadre de la nouvelle réglementation environnementale RE 2020, il ne sera plus possible aux installateurs de poser des chaudières à gaz, tant pour l’eau du bain que le chauffage du logement individuel. La norme sera applicable en 2024 pour le collectif… lire

2020, l’année où le prix du pétrole est devenu négatif, Le Figaro, 22/12/2020

Pénalisée par la pandémie, la demande de brut progressera moins que prévu et atteindra son pic avant 2030. 2020, annus horribilis pour l’économie mondiale et pour le pétrole. Le baril de brent a perdu les trois quarts de sa valeur entre janvier et avril, chutant de 69 à 18 dollars avant de remonter ces derniers jours au-dessus de 50 dollars. La mise en quarantaine du Royaume-Uni à cause d’une nouvelle variante du virus a toutefois fait dévisser les cours, lundi, qui perdaient à la mi-journée, plus de 5 %, à 49,50 dollars… lire

L’impact social et environnemental non négligeable de la livraison, Les Echos, 22/12/2020

Pour rester compétitifs, les marchands en ligne compressent les coûts. Quitte à fermer les yeux sur les conditions de travail des livreurs. Les grands sites d’e-commerce, d’Amazon à Cdiscount, en font un argument de vente : la livraison est le plus souvent « gratuite. Cette mention figure en bonne place à côté du prix de vente des articles. Les supermarchés Monoprix ou Casino promettent également de livrer les courses sans frais si le montant du chariot atteint un certain montant. Début décembre, le service de livraison de plats cuisinés Uber Eats lançait aussi un abonnement mensuel « pour des frais de livraisons gratuits. Pourtant, comme le rappelle Lydia Mykolenko, géographe économiste chargée des études sur la logistique à l’Institut Paris Region, « la livraison gratuite n’est pas gratuite, elle a un coût social et environnemental . « On ne veut plus de pollution ni de camions en ville, mais on exige son colis tout de suite, ajoute-t-elle. Cette schizophrénie nous concerne tous. Il faudrait que les gros consommateurs de colis connaissent l’impact de leur clic sur leur cadre de vie. »… lire

Face au défi climatique, harmoniser les politiques monétaire et budgétaire / Guillaume Bazot maître de conférences à l’université Paris-VIII, Les Echos, 22/12/2020

Le mandat de la BCE demeure la stabilité des prix et celle-ci ne peut être mise en danger par de nouvelles prérogatives relevant d’ordinaire de la politique budgétaire. Il faut éviter la confusion des genres au risque d’ouvrir une boîte de Pandore… lire


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Céline Rival (22 décembre 2020). Revue de presse – 22/12/2020. Veille énergie climat. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/odi5


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search