Revue de presse – 2/02/2021

Il faut refuser les impasses dans la production électrique, L’Humanité, 2/02/2021

Le débat sur les conditions de couverture à long terme de nos besoins d’électricité est important. Il n’est pas sûr que les études du type de celle réalisée par Réseau de transport d’électricité (RTE) et l’Agence internationale de l’énergie (AIE) à l’initiative du ministère de la Transition écologique, misant sur « le tout-renouvelable », soient très éclairantes. Elles installent l’idée que la solution aux enjeux climatiques se résumerait à la substitution d’énergies renouvelables aux capacités de production d’électricité nucléaire. Cette idée est erronée tant sur le plan technique que du point de vue économique, sociétal et politique. Elle conduit à une impasse… lire

L’arc alpin se rêve comme le nouveau poumon de l’hydrogène, La Tribune, 2/02/2021

Cette semaine, La Tribune AURA vous plonge au cœur de la filière hydrogène, mise en lumière par une enveloppe de 7,2 milliard d’euros, découlant du plan France relance. Avec, pour commencer, la genèse du développement du territoire auralpin, qui rassemble à lui seul 80% des acteurs de la filière “H2” ainsi que des projets expérimentaux ambitieux, à l’image du programme Zero Emission Valley, qui vise les 1.200 véhicules hydrogène en circulation d’ici 2023. Comment la vallée auralpine s’est-elle taillée un écosystème digne des plus grands territoires en Europe ? lire

Corinne Lepage : « En matière de climat, on assiste à une révolution juridique », La Tribune, 2/02/2021

Multiplication des actions judiciaires contre les États et les entreprises, reconnaissance de l’écocide, réformes constitutionnelles… Alors que le tribunal administratif de Paris doit rendre cette semaine une première décision dans l’Affaire du siècle, Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement et avocate engagée pour la cause écologique, analyse pour “La Tribune” l’évolution rapide et hétérogène du mouvement mobilisant le droit et les juges pour le climat… lire

Le prix de l’électricité augmente, la faute au Covid. Le gaz aussi ? la faute au froid en Asie, La Tribune 2/02/2021

Pour justifier la hausse du prix de l’électricité au 1er février, la Commission de régulation de l’énergie argue des “conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 sur le système électrique français”. Pour justifier la hausse des tarifs réglementés du gaz, la CRE avait là expliqué il y a quelques jours que c’était “principalement à cause d’une forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie, liée notamment à une vague de froid exceptionnelle en Asie de l’Est”… lire

La France réclame l’abandon du projet de gazoduc Nord Stream 2, La Croix, 2/02/2021

Le gouvernement estime que de nouvelles sanctions doivent être imposées à la Russie, avec l’arrêt du projet de gazoduc qui arrivera en Allemagne. C’est un chantier gigantesque à plus de 9 milliards d’euros, quasiment achevé, mais qui ne verra peut-être pas le jour, du moins dans l’immédiat. La France vient de demander à l’Allemagne d’abandonner le projet de gazoduc Nord Stream 2 avec la Russie en réaction au sort réservé à l’opposant russe Alexeï Navalny et à la répression des manifestations en sa faveur. Selon Clément Beaune, secrétaire d’État aux affaires européennes, il faut imposer de nouvelles sanctions à la Russie, et « l’option Nord Stream est une option qui se regarde », a-t-il indiqué sur France Inter, lundi 1er février… lire

La France pourrait subir un climat extrême, Le Monde, 2/02/2021

Les températures risquent d’augmenter très fortement d’ici à 2100 en cas d’émissions non contrôlées. Des pics de température frôlant les 50 °C, des vagues de chaleur longues et intenses, des nuits tropicales… C’est la surchauffe que connaîtra la France à la fin du siècle si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas drastiquement réduites. Voilà la partie la plus alarmante des nouvelles projections climatiques pour la métropole au XXIe siècle publiées par Météo France, lundi 1er février… lire

Le secteur gazier « obligé » de financer beaucoup plus d’économies d’énergie, Les Echos, 2/02/2021

Les fournisseurs d’énergie qui financent les certificats d’économie d’énergie (CEE) savent enfin à quelle sauce ils seront mangés entre 2022 et 2025, selon le site en ligne Contexte qui a révélé l’information. Le ministère de la Transition écologique a mis lundi en consultation le projet de décret relatif à cette période la cinquième – pendant laquelle s’appliquera ce dispositif qui contribue à financer les projets des particuliers et des entreprises afin de réduire leur facture énergétique… lire

Des étés extrêmes encore évitables, L’Humanité, 2/02/2021

Si les prochaines décennies sont déjà écrites, Météo France publie plusieurs scénarios permettant de se projeter à horizon 2100, en fonction de l’intensité du réchauffement. Autour de 46 °C dans le sud de la France, avoisinant les 43 °C en région parisienne. Les vagues de chaleur de l’été 2019 ont une nouvelle fois rappelé à qui en doutait encore les conséquences concrètes du changement climatique. Les études scientifiques s’empilent et l’angoisse s’installe. La dernière publication en date est signée Météo France. Ce lundi 1er février, le service météorologique a dévoilé ses nouvelles projections climatiques de référence pour la métropole. Parmi ses conclusions, des épisodes comme celui de l’été 2019 beaucoup plus longs, intenses et réguliers à horizon 2100… lire

Les prévisions alarmistes de Météo France sur le réchauffement climatique, Les Echos, 2/02/2021

Sans actions fortes pour contrôler les émissions de CO 2, la France pourrait subir un réchauffement proche de 4 °C d’ici à 2100, selon de nouvelles projections de Météo France publiées lundi. Des canicules qui s’éternisent, des nuits tropicales dans le nord du pays, des pluies bien plus intenses… Si rien n’est entrepris pour contrôler rapidement les émissions de gaz à effet de serre, ce tableau extrême dressé par Météo France pourrait devenir une réalité à la fin du siècle… lire

Les températures pourraient fortement grimper à la fin du siècle, Libération, 2/02/2021

D’ici la fin du siècle, les étés en France pourraient bien devenir synonymes de souffrance. Météo France a publié lundi de nouvelles projections climatiques «pour la métropole au XXIe siècle» qui démontrent que les températures moyennes pourraient fortement augmenter sur la période 2070-2100. Des hausses qui pourraient atteindre les 6°C par rapport à la période 1975-2005, selon le scénario le plus alarmiste. «Toutes les observations recueillies à l’échelle planétaire confirment à présent une accélération sans précédent du changement climatique et les conséquences de ce dérèglement se multiplient. La France n’est pas épargnée», indique la PDG de Météo France, Virginie Schwarz. Météo France présente différentes projections sur trois périodes (2021-2050, 2041-2070 et 2071-2100) et selon trois scénarios du niveau des émissions de gaz à effet de serre. Le premier (nommé RCP 2,6), correspond à un scénario selon lequel les rejets d’émissions diminueraient rapidement pour atteindre la neutralité… lire

Le gazoduc Nord Stream 2 sur la sellette, Le Figaro, 2/02/2021

Après l’arrestation d’Alexeï Navalny, Paris appelle l’Allemagne à abandonner ce gigantesque projet de gazoduc. En septembre 2015, après dix-huit mois d’hésitations et d’atermoiements, François Hollande avait fini par annuler la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie. Il avait cédé aux pressions européennes, américaines et françaises consécutives à l’invasion de la Crimée en mars 2014 et à la déstabilisation de l’est de l’Ukraine (Donbass) par la Russie. Le choix avait à l’époque été extrêmement douloureux pour le président français. Aujourd’hui, c’est Angela Merkel qui se retrouve dans la même situation avec le gazoduc Nord Stream 2, qui doit doubler les capacités d’acheminement de gaz russe vers l’Allemagne. Depuis des mois, elle résiste aux pressions de Washington et de Bruxelles… lire

Pollution : l’État veut convaincre la justice de son efficacité, Le Figaro, 2/02/2021

Menacé d’une astreinte de 10 millions d’euros, il a rendu son mémoire au Conseil d’État afin de prouver la réalité de son action. Elles figurent en bonne place dans le mémoire que le ministère de la Transition écologique vient de remettre au Conseil d’État. Menacé de payer 10 millions d’euros par semestre de retard si son action pour améliorer la qualité de l’air est jugée insuffisante par la haute juridiction administrative, le gouvernement, par le biais des services de Barbara Pompili, a donc rendu sa copie le 26 janvier dernier, en mettant notamment en avant la création de zones à faible émission (ZFE)… lire

Les pistes pour réduire la production de déchets, Les Echos, 2/02/2021

Selon l’ex-président de Suez, Jean-Louis Chaussade, le volume de déchets pourrait croître de 20 % en France d’ici à 2040. Dans un rapport, il préconise plusieurs mesures pour rendre l’économie circulaire compétitive. Plastique, papier, métaux, bois, biodéchets… Le volume de déchets produits en France va continuer à grossir dans les vingt ans à venir. D’un peu plus de 100 millions de tonnes en 2017 (hors déchets de construction), il pourrait atteindre de 140 à 150 millions d’ici à 2040. C’est ce qui nous attend si rien n’est fait, si nos modes de production et de consommation ne changent pas, indique un rapport présenté récemment à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, par Jean-Louis Chaussade… lire


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Céline Rival (2 février 2021). Revue de presse – 2/02/2021. Veille énergie climat. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/odiu


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search