Revue de presse – 23/02/2021

La vague de froid au Texas fait grimper les cours de l’or noir, Le Figaro, 23/02/2021

L’extraction de pétrole de schiste, très concentrée dans l’État, est en partie paralysée. L’Opep se tient à l’affût. La vague de froid polaire qui a dévasté le sud des États-Unis n’a pas calmé l’ascension des cours du pétrole. Bien au contraire. Le brent européen et le WTI, la référence américaine, ont dépassé respectivement 64 et 60 dollars le baril lundi. Ils retrouvent ainsi leur niveau de mi-janvier 2020, soit les cours qui prévalaient quand on n’imaginait pas que l’épidémie de Covid-19 allait se répandre et freiner l’économie mondiale… lire

Dans les outre-mer, EDF va abandonner le fioul pour la biomasse liquide, La Tribune, 23/02/2021

La filiale d’EDF dédiée à la production d’électricité dans les territoires insulaires va convertir trois centrales au fioul en centrales fonctionnant à partir d’huiles végétales. Elle prévoit la construction d’une quatrième centrale de ce genre en Guyane. Utiliser des biocarburants à la place de produits pétroliers pour produire de l’électricité. C’est le projet de conversion sur lequel planche EDF PEI, filiale à 100% d’EDF dédiée à la production d’électricité dans les territoires insulaires… lire

Le système électrique du Texas sous le feu des critiques, Les Echos, 23/02/2021

La crise énergétique, la semaine dernière, a mis en lumière les choix radicaux du deuxième Etat le plus peuplé des Etats-Unis. Les températures sont revenues à la normale au Texas, sans éteindre les critiques. La défaillance du système électrique, qui a touché plusieurs millions de Texans la semaine dernière avec des délestages massifs et des lignes coupées par les intempéries, est due à trois facteurs, analyse Eric Fell, directeur Amérique du Nord gaz et électricité pour Wood Mackenzie, groupe mondial de recherche et de conseil dans le domaine de l’énergie : « Une demande record liée à la vague de froid, une conception du système électrique avec des marges de réserve des capacités de production bien inférieures à ce que la plupart des gens considèrent comme sûr et l’incapacité du gestionnaire de réseau Ercot à assurer la fiabilité de la production, en n’exigeant ni n’incitant les producteurs d’électricité à préparer leurs centrales aux événements climatiques extrêmes. »… lire

S’appuyer sur le marché pour lutter contre la pollution de l’air / Stefan Ambec et Claude Crampes, économiste, Toulouse School of Economics, La Tribune, 23/02/2021

Jusqu’où doit-on aller pour améliorer la qualité de l’air ? Les mécanismes de marché nous informent sur les coûts de dépollution. Une information utile pour affiner nos politiques publiques au regard des dommages sanitaires et environnementaux… lire

Loi climat : le manque de « vision stratégique » épinglé, Les Echos, 23/02/2021

Le Haut Conseil pour le climat plaide pour que le Parlement inscrive mieux les mesures retenues dans la stratégie générale française de décarbonation. A l’heure où l’Europe rehausse ses ambitions climatiques, elle juge les délais de mise en œuvre trop longs… lire

Le piège de la judiciarisation du climat se referme, Les Echos, 23/02/2021

Le tribunal administratif de Paris a donc donné raison il y a quelques jours aux associations écologistes de « l’Affaire du siècle » qui attaquaient l’Etat pour « inaction climatique » . Le Conseil d’Etat jugeait recevable, quelques semaines auparavant, la plainte de la ville de Grande-Synthe pour ce même motif. Des victoires historiques, selon les associations activistes, alors qu’il ne s’agit que de l’application de jurisprudences établies… lire

Jair Bolsonaro plonge le géant pétrolier Petrobras dans la tourmente, Le Figaro, 23/02/2021

Le président brésilien a limogé le patron de la compagnie nationale en réaction à des hausses de prix des carburants qui irritent les camionneurs. Avis de tempête sur le géant pétrolier Petrobras. Vendredi soir, le président brésilien, Jair Bolsonaro, a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il avait décidé de destituer le patron de la compagnie, Roberto Castello Branco, et de nommer un homme de confiance, le général Joaquim Silva e Luna, à la tête de la compagnie. Cet ancien ministre de la Défense dirigeait depuis deux ans le grand complexe hydro-électrique d’Itaipu, une entreprise brésilo-paraguayenne… lire

OMC : de nouveaux défis et une nouvelle vision du commerce international / Binta Barry, avocat à la Cour et Future Energy Leader au Conseil mondial de l’énergie, La Tribune, 23/02/2021

Contexte mondial inédit, résurgence des politiques protectionnistes, difficile gouvernance de l’organisation. C’est le genre de nouvelle qui redonne aux (optimistes) observateurs des dynamiques gouvernant les relations internationales foi en la capacité de l’humanité à déconstruire les paradigmes du passé et à se réinventer… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search