Revue de presse – 24/02/2021

Au Texas, la discrète envolée de l’éolien, Le Monde, 24/02/2021

Portée par la rentabilité du secteur et une législation favorable, cette source d’énergie représente désormais le quart de l’électricité produite dans l’Etat, soit plus que le charbon. Des chutes de neige et des températures polaires comme le Texas n’en avait quasiment jamais connues. Mi-février, coincé par la vague de froid et un système électrique défaillant, l’Etat du sud des Etats-Unis a dû procéder à des coupures massives d’électricité pour éviter un blackout généralisé. Plus de 4 millions de Texans ont été plongés dans le noir, mardi 16 février, et plusieurs centrales nucléaires et à gaz ont dû être arrêtées pour raisons climatiques. Une image a frappé les esprits : celle de pales d’éoliennes gelées, incapables de tourner et bloquées par la glace… lire

Les énergies renouvelables passent le cap des 25 % en France en 2020, Les Echos, 24/02/2021

C’est l’un des effets de bord de la crise sanitaire : les énergies renouvelables ont pris une place sans précédent dans la production d’électricité en France. L’hydroélectricité, l’éolien, le solaire et les bioénergies (déchets, bois, biogaz) ont couvert 26,9 % de la consommation tricolore l’an dernier, selon le bilan du Syndicat des énergies renouvelables publié mardi, en partenariat avec les réseaux de transport (RTE) et de distribution (Enedis). La progression est de près de quatre points par rapport à 2019, où les renouvelables avaient assuré 23,1 % de la production. L’objectif fixé par le gouvernement est d’atteindre au moins 40 % en 2030… lire

La grande panne de l’électricité dérégulée, Libération, 24/02/2021

Texas Le froid exceptionnel de la semaine dernière a tragiquement remis en lumière les failles du système énergétique de l’Etat américain. Indépendantes du reste du réseau fédéral et de ses normes, ses installations électriques vétustes n’ont pas su résister à une menace pourtant identifiée de longue date. Décryptage… lire

Au Texas, après l’air glacial, l’air irrespirable, Libération, 24/02/2021

Les émissions de polluants ont été multipliées par quatre dans l’Etat depuis la vague de froid. En cause, un système de distribution de gaz et de pétrole défaillant et des canalisations inadaptées… lire

Le Haut Conseil pour le climat, vigie de la transition écologique, Le Monde, 24/02/2021

Créée en 2018, l’instance s’est imposée comme un acteur majeur du débat public. Mais son influence réelle est débattue. Il est désormais au centre des argumentaires de la justice lorsqu’elle juge l’Etat pour « inaction climatique », et constamment cité par les députés, les collectivités ou les ONG qui veulent accélérer la lutte contre le changement climatique. Deux ans après sa création, le Haut Conseil pour le climat (HCC) a non seulement trouvé sa place parmi les nombreux organismes sur la transition écologique, loin d’être un énième « comité Théodule », comme d’aucuns le craignaient. Mais avec peu de moyens, cette autorité indépendante a également réussi à s’imposer comme un acteur majeur du débat public, devenant une vigie des politiques publiques sur le climat… lire

Joe Biden aurait-il oublié la biodiversité ?, La Tribune, 24/02/2021

Ambitieuse. Voici ce qu’on pourrait retenir de la future politique environnementale de Joe Biden. Plan de relance verte à 2000 milliards de dollars, réintégration des États-Unis dans l’accord de Paris, investissements massifs dans la R&D décarbonée… : le programme climatique du nouveau président est bien fourni! Pourtant, sur les 7200 mots qu’il contient, le mot « biodiversité » n’apparaît que deux fois. De quoi s’inquiéter ?… lire

Le plan du gouvernement pour un « numérique » plus durable, La Tribune, 24/02/2021

Le gouvernement a présenté sa feuille de route pour limiter l’empreinte environnementale du numérique. Au menu : des pouvoirs plus larges confiés à l’Arcep, la remise en question des subventions des téléphones portables, mais aussi un soutien plus appuyé aux start-up de la greentech… lire

Le projet de loi sur le climat jugé insuffisant, Le Monde, 24/02/2021

Le Haut Conseil pour le climat regrette un « manque d’ambition » des réformes proposées. Un texte utile, mais dont l’ambition insuffisante devra être renforcée pour permettre à la France de tenir ses objectifs climatiques. Voilà en substance l’évaluation rendue, mardi 23 février, par le Haut Conseil pour le climat (HCC) sur le projet de loi Climat et résilience, issu des travaux de la convention citoyenne pour le climat. L’instance indépendante, composée de treize experts, s’est auto-saisie pour livrer des recommandations en amont de l’examen du projet de loi, qui débutera à l’Assemblée nationale fin mars. Ce texte, avec ses soixante-neuf articles, vise à « introduire des ruptures majeures pour la société française », en s’attaquant à l’ensemble de la vie quotidienne, depuis nos déplacements jusqu’à notre alimentation, en passant par notre consommation et nos logements… lire

La portée stratégique de la loi climat mise en cause par le Haut Conseil (HCC), La Tribune, 24/02/2021

Selon l’instance consultative indépendante, la compatibilité du projet de loi, présenté en Conseil des ministres le 10 février, avec la stratégie nationale bas carbone de la France est non seulement peu claire, mais également limitée. Elle appelle les parlementaires, qui ont commencé l’examen du texte, à corriger ce défaut… lire

Le réchauffement climatique menace la sécurité mondiale, Les Echos, 24/02/2021

Le lien entre crise climatique et sécurité mondiale est indéniable, a expliqué Emmanuel Macron lors d’un débat en visioconférence au Conseil de sécurité de l’ONU. Quelques jours après la réintégration formelle des Etats-Unis dans l’accord de Paris des Etats-Unis sous l’impulsion de l’administration Biden, le Conseil de sécurité de l’ONU a réuni, mardi en visioconférence, un sommet de dirigeants pour débattre des implications du changement climatique sur la paix dans le monde… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search