Revue de presse – 11/03/2021

Nucléaire ou énergies renouvelables : deux visions de la décarbonation, Libération, 11/03/2021

Pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, la France, avec un parc nucléaire vieillissant, est appelée à faire des choix lourds de conséquences. Impossible de faire marche arrière face à l’urgence climatique. La France s’est engagée, dans le cadre de l’accord de Paris, à limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2, de préférence à 1,5, degré Celsius, par rapport au niveau préindustriel. Pour tâcher d’atteindre cet objectif, l’Europe a fixé une réduction d’au moins 55 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici à 2030… lire

Quel avenir pour le nucléaire ?, Le Figaro, 11/03/2021

Face à la concurrence des énergies renouvelables, le nucléaire présente des atouts exclusifs. Mais la filière doit réussir à baisser ses coûts pour assurer son futur… lire

L’impossible bilan de l’accident nucléaire de Fukushima, Le Monde, 11/03/2021

Un comité de l’ONU estime qu’aucun décès ni cancer n’est, à ce jour, directement imputable aux radiations. D’autres experts demandent des études épidémiologiques plus poussées… lire

La filière nucléaire en opération séduction auprès des étudiants, La Tribune, 11/03/2021

Episode 3/7. Délaissées pendant plusieurs années, les formations pour les métiers du nucléaire retrouvent doucement leur attractivité d’avant 2011. Alors que certains métiers restent en tension, les industriels du secteur multiplient les initiatives pour redorer l’image de l’atome. Ils misent sur l’intégration des nouvelles technologies et le rôle que peut jouer le nucléaire dans la transition écologique pour séduire plus d’étudiants… lire

Solaire et éolien : la difficile quête de terrains, Le Monde, 11/03/2021

Les énergéticiens témoignent de la difficulté grandissante à trouver des sites pour leurs installations. Tout commence avec des cartes. Des dizaines de cartes. Il y a celle des limites cadastrales, celle des zones Natura 2000, celle des réseaux d’électricité… Une fois superposées, ces différentes couches livrent leur trésor : un emplacement potentiel pour un futur parc éolien ou solaire. Alors que la France affiche l’ambition d’augmenter largement la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique tout en luttant contre l’artificialisation des sols, la quête de terrains des développeurs est de plus en plus cruciale… lire

La révolution verte doit se faire avec les salariés et non contre eux, L’Humanité, 11/03/2021

La priorité écologique, c’est de contenir le réchauffement climatique dans les limites vivables proposées par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). C’est cela qui doit orienter toutes nos politiques. Décarboner autant que possible nos modes de production et nos modes de vie. Les solutions politiques actuelles consistent à insister sur les gestes écocitoyens… lire

En Allemagne, la catastrophe a scellé le sort des centrales, Le Monde, 11/03/2021

Dix ans après, la promesse de sortie du nucléaire civil devrait être tenue. Jeudi 30 juin 2011. A une écrasante majorité, les députés allemands adoptent le projet de loi présenté par le gouvernement d’Angela Merkel, qui prévoit que les 17 centrales nucléaires du pays devront fermer au plus tard le 31 décembre 2022. Trois mois et demi après la catastrophe de Fukushima, l’Allemagne est la première grande puissance industrielle à renoncer au nucléaire civil, qui représentait alors 22 % de sa production d’électricité en 2010. Dix ans plus tard, la promesse est sur le point d’être tenue, avec la fermeture de trois centrales prévues d’ici à fin 2021 et de trois autres d’ici à fin 2022, dans une Allemagne où l’énergie nucléaire ne représente plus que 11 % de la production d’électricité… lire

Le Japon, « accro » au charbon, a raté le virage des énergies renouvelables, Le Figaro, 11/03/2021

Le Japon a-t-il raté une magnifique occasion de sortir du nucléaire pour devenir un leader des énergies renouvelables ? C’est ce que pensent la plupart des acteurs, ici et à l’étranger, de ce secteur. Quand survient l’accident nucléaire de Fukushima le 11 mars 2011, l’Archipel est résolument sur la route d’une hausse de cette énergie dans son « mix » . Le nucléaire représente alors un quart de sa production d’électricité. Loin des gisements fossiles, qu’il importe à grands frais du Golfe et d’Asie du Sud-Est, le Japon voit dans le nucléaire l’outil d’un développement de son indépendance énergétique, avec le soutien des industries nucléaires américaines et françaises. Et même une nouvelle opportunité d’exportation, portée par ses conglomérats industriels Hitachi, Toshiba et Mitsubishi… lire

En France, des travaux de sécurisation des réacteurs jusqu’en 2035, Le Monde, 11/03/2021

La capacité du parc nucléaire français à faire face à des aléas climatiques extrêmes a été nettement revue depuis le drame japonais. Le 11 mars 2011, lorsqu’un puissant séisme survient au nord-est du Japon, trois des six réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi fonctionnent à plein régime. Moins d’une heure plus tard, des vagues successives submergent les installations. Bientôt, le site perd la quasi-totalité de ses sources électriques et d’approvisionnement en eau. Dans les jours qui suivent, les cœurs des trois réacteurs entrent en fusion et des bâtiments sont endommagés par des explosions… lire

Climat : les plans de relance négligent les investissements verts, Les Echos, 11/03/2021

Seules 18 % des dépenses destinées à la remise en marche des activités servent un développement économique durable et résilient, s’alarme un rapport de l’ONU. La déception saute aux yeux dès les premières pages. « Seulement 18 % des dépenses annoncées par les 50 plus grandes économies du globe dans le cadre de leur plan de relance peuvent être considérées comme vertes » ,selon les experts de l’université d’Oxford et des Nations unies dans un rapport dévoilé mercredi. « Clairement, ce n’est pas encore ainsi que l’on pourra repartir sur de meilleures bases pour surmonter les trois crises majeures – réchauffement climatique, pertes de la biodiversité et pollution – qui secouent notre planète », déplore Inger Andersen, directrice exécutive du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), une agence de l’ONU… lire

« Une assemblée citoyenne mondiale poursuivra le travail de la convention française sur le climat » / Hélène Landemore, politiste, Le Monde, 11/03/2021

Le dispositif des 150 citoyens tirés au sort est une étape importante dans un mouvement global, affirme la politiste, qui estime que l’articulation avec les instances représentatives doit être intégrée « en amont » du processus. Hélène Landemore est politiste, elle étudie les dispositifs participatifs et a suivi, en France, la convention citoyenne sur le climat. Elle est l’autrice de plusieurs ouvrages sur la démocratie délibérative, et enseigne à l’université Yale (Etats-Unis)… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2021, 11 mars). Revue de presse – 11/03/2021. Veille énergie climat. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odjl

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search