Revue de presse – 13/04/2021

« J’ai 1 000 solutions pour sauver la planète » / Bertrand Piccard, président de la fondation Solar Impulse, Le Figaro, 13/04/2021

Le médecin-explorateur ne veut ni décroissance ni gaspillage. Il défend une croissance responsable et présente ses propositions pour y parvenir. Le président de la fondation Solar Impulse, ardent défenseur d’une croissance qualitative, a certifié 1 000 solutions permettant aux entreprises et aux citoyens de préserver l’environnement… lire

Les engrais azotés, nouveau champ de bataille, Libération, 13/04/2021

Loi climat : le projet débattu cette semaine à l’Assemblée «envisage» une moindre utilisation dans l’agriculture d’ammonitrates, ces substances méconnues aux effets dévastateurs pour la santé et l’environnement. Les députés pourraient s’écharper, au sein même de la majorité, sur l’adoption d’une taxe… lire

« Le principe de concurrence devra être véritablement respecté » / Laurent Benzoni, économiste, université Panthéon, Libération, 13/04/2021

Après avoir avalé son concurrent Suez, le leader mondial du service à l’environnement Veolia devient un mastodonte qui fait craindre un affaiblissement du principe de concurrence sur le marché de l’eau. Pour Laurent Benzoni, économiste de la concurrence et professeur à l’Université Panthéon-Assas, mettre en place un contrôle accru sera la clé pour éviter une position trop dominante… lire

La France dans le peloton de tête de la course mondiale à l’hydrogène, La Tribune, 13/04/2021

Définie comme étant « la technologie décarbonée la plus prometteuse » par Bruno Le Maire, l’hydrogène suscite de grands espoirs dans l’Hexagone et en Europe. La Commission européenne estime le coût de son plan hydrogène entre 180 et 470 milliards d’euros d’ici à 2050. Toutefois, la compétition à l’international est loin d’être gagnée, notamment avec des adversaires comme la Chine ou les Etats-Unis… lire

Suez-Veolia : le récit d’une bataille hors norme, La Tribune, 13/04/2021

Après huit mois d’une bataille à couteaux tirés, les deux fleurons français de l’eau et des déchets sont parvenus à un accord permettant à Veolia de racheter une large partie des activités de Suez à l’international et peser, au total, 37 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Fortement concentré sur la France, le futur Suez sera quant à lui repris par des actionnaires majoritairement français et fera moins de la moitié de la taille du groupe actuel, soit de l’ordre de 7 milliards de revenus sur les 17 milliards enregistrés en 2020. L’Etat salue cette opération. Récit d’une bataille hors normes… lire

La sobriété numérique, un concept en trompe-l’oeil, Les Echos, 13/04/2021

Depuis quelques mois, la question de l’impact environnemental du numérique figure à l’agenda politique et législatif. Le gouvernement a publié l’automne dernier sa feuille de route pour faire converger transitions numériques et écologiques. Puis le Sénat a adopté, le 12 janvier dernier, une proposition de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique. Dernière étape en date : le projet de loi contre le dérèglement climatique, qui s’inspire des travaux de la Convention citoyenne pour le climat… lire

Avec Suez, Veolia tire le gros l’eau, Libération, 13/04/2021

Après des mois de bataille financière, le numéro 1 français de l’eau a fini par mettre la main sur son concurrent. Surenchère sur le prix de l’action et pression sur les administrateurs de Suez ont notamment pesé dans la balance… lire

Veolia et Suez trouvent un accord pour leur rapprochement, Le Monde, 13/04/2021

Après une âpre bataille, le groupe dirigé par Antoine Frérot a accepté de relever son offre d’environ 1,4 milliard d’euros. Huit mois après le début de leur guerre fratricide, Veolia et Suez sont parvenus à faire la paix. Les deux géants de gestion de l’eau et des déchets ont annoncé, lundi 12 avril, que leurs conseils d’administration respectifs étaient parvenus à un accord de principe sur les conditions d’un rapprochement, grâce à la discrète médiation de Gérard Mestrallet, ancien PDG de Suez, puis du groupe d’énergie Engie. Les deux groupes se sont entendus sur un prix de 20,50 euros par action Suez, le niveau fixé par la « cible », soit 1,4 milliard de plus par action par rapport aux 18 euros proposés par Veolia et payés en octobre dernier à Engie, qui devrait avoir une forme de compensation. Au total, le montant de l’opération s’élève à 25,4 milliards d’euros, dette comprise… lire

Gel : « Le fait que les cultures aient tant souffert est lié au changement climatique » / Jean-Marc Touzard, directeur de recherche, INRAE, La Tribune, 13/04/2021

Face à l’épisode de gel exceptionnel qui a surpris de nombreuses cultures en France, le gouvernement a décidé de déployer le régime de calamité agricole. Pour Jean-Marc Touzard, directeur de recherche à l’Institut national de recherche agronomique (Inrae) de Montpellier et co-animateur d’un projet sur l’adaptation des vignobles français au changement climatique, les dégâts sont, paradoxalement, imputables à la hausse globale des températures… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search