Revue de presse – 6/05/2021

Total et CMA CGM misent sur le gaz naturel liquéfié pour faire carburer les navires, La Tribune, 6/05/2021

C’est une nouvelle étape-clé dans le partenariat entre les deux groupes, afin de réduire l’empreinte environnementale des embarcations et se plier aux réglementations en vigueur. Dans le port de Dunkerque, Total a avitaillé en gaz naturel liquéfié (GNL) un porte conteneur géant de l’armateur CMA CGM dans une opération pionnière en France. Mais cette énergie fossile, émettrice de gaz à effet de serre, ne peut être qu’une solution temporaire… lire

Photovoltaïque : ces industriels néo-aquitains prêts à consommer l’électricité en circuit court, La Tribune, 6/05/2021

En tête du palmarès des régions productrices d’électricité photovoltaïque, la Nouvelle-Aquitaine compte désormais faciliter la consommation de cette électricité verte par les industriels locaux. Le conseil régional mais aussi des acteurs comme Enercoop se mobilisent… lire

La loi Climat va-t-elle permettre de freiner le “greenwashing” ? / Mathieu Jahnich, enseignant, Sciences Po, La Tribune, 6/05/2021

Décryptage de plusieurs amendements à la loi Climat et résilience visant à durcir la lutte contre le blanchiment écologique. Après plusieurs semaines de discussion, le projet de loi « portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience », dite loi Climat et résilience, a été soumis à un vote solennel ce mardi 4 mai 2021 à l’Assemblée nationale… lire

La pénurie de minerais stratégiques menace, Le Figaro, 6/05/2021

Selon l’AIE, la transition énergétique risque d’être freinée si les États n’anticipent pas davantage les besoins. Alerte sur les minerais. Il est urgent pour accélérer la transition énergétique d’augmenter la production de minerais critiques tels que le lithium ou le nickel. « Les chiffres montrent un décalage imminent entre des ambitions climatiques mondiales accrues et la
disponibilité de minerais critiques indispensables pour concrétiser ces ambitions » , prévient Fatih Birol, directeur de l’Agence internationale de l’énergie (AIE)… lire

« L’Afrique peut défier l’Arabie Saoudite, les Etats-Unis et la Russie si son pétrole est stratégiquement exploité » / Mahaman Laouan Gaya, ancien ministre et ancien secrétaire général de l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO), La Tribune, 6/05/2021

Après la très attendue méga-raffinerie d’Aliko Dangoté au Nigeria, l’Egypte a quelque peu bousculé l’actualité pétrolière la semaine dernière en annonçant la construction prochaine d’un complexe pétrochimique de 7,5 milliards de dollars. Une autre initiative qui devrait donner des idées dans le cadre notamment de la Zone de libre échange continentale africaine (Zlecaf)… lire

« Nouveau Suez » : les négociations sur le tour de table entrent dans le vif, Les Echos, 6/05/2021

Le fonds américain GIP, qui doit prendre 40 % du nouveau groupe, voudrait conserver la faculté de sortir avant dix ans, la durée de principe prévue par les accords du 12 avril entre Suez et Veolia. A neuf jours du 14 mai, l’échéance fixée pour aboutir à un accord définitif sur le rachat de Suez par Veolia, ce n’est pas encore la lune de miel entre les futurs propriétaires du « nouveau Suez » . Les deux actionnaires de référence pressentis pour la future entreprise de 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires sont le fonds américain GIP et le français Meridiam (40 % du capital chacun), la Caisse des Dépôts complétant le tour de table. Ils ont entamé leurs négociations pour la gouvernance… lire

Veolia va augmenter son capital pour financer son OPA sur Suez, Les Echos, 6/05/2021

Veolia espère lancer son OPA sur Suez fin septembre. Ce rapprochement sera précédé d’une augmentation de capital de 2 à 2,5 milliards d’euros, qui complétera le financement de l’opération. L’accord de rapprochement conclu avec Suez le 12 avril, même s’il reste à détailler pour le 14 mai, a permis à Veolia de préciser la suite à l’occasion de son point d’activité trimestriel. L’opération inclura bien une augmentation de capital de Veolia, de 2 à 2,5 milliards d’euros, soit 20 % de son capital, pour financer son OPA à 20,50 euros par action sur les 70 % de Suez qu’il ne détient pas encore. Ce financement complétera celui issu de la vente d’actifs de Suez post-OPA. L’offre valorise Suez 26 milliards d’euros, dont 13 milliards à payer aux actionnaires et 13 milliards de dettes à reprendre… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search